«Darmanin violeur, Etat complice» : des militantes féministes manifestent près de Beauvau

«Darmanin violeur, Etat complice» : des militantes féministes manifestent près de Beauvau© Pascal Pochard-Casabianca Source: AFP
Des femmes manifestent contre les violences sexuelles, le 5 juillet 2020, à Ajaccio, en Corse (image d'illustration).

Opposées à la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur, quelques dizaines de militantes féministes ont tenté une action coup de poing près de la place Beauvau. Les forces de l'ordre ont dû les repousser.

Quelques dizaines de militantes féministes se sont réunies ce 7 juillet à Paris pour dénoncer la nomination de Gérald Darmanin au poste de ministre de l'Intérieur. Ce dernier, fait l'objet d'une plainte pour viol déposée à son encontre.

D'après des images captées par le journaliste de RT France présent sur place, Charles Baudry, les manifestantes ont tenté de rejoindre la place Beauvau (VIIIe arrondissement) scandant «Darmanin violeur, Etat complice» ou encore «un violeur à l'Intérieur, un complice à la Justice», en référence à la nomination de l'avocat Eric Dupond-Moretti comme garde des Sceaux.

Munies d'un engin pyrotechnique, elles ont dû être repoussées par les forces de l'ordre. «Flics violeurs, assassins», ont-elles alors lancé en direction des policiers.

Gérald Darmanin a été mis en cause par deux femmes début 2018, l'une pour viol, l'autre pour abus de faiblesse, des accusations qu'il réfute. Si l'enquête se poursuit pour la première, le parquet a rendu un non-lieu concernant la seconde.

L'entourage du président a fait savoir, le soir du 6 juillet, que cette plainte ne constituait «pas un obstacle» à sa nomination en tant que ministre de l'Intérieur.

Auteur: RT France

Des Femen manifestent seins nus à proximité de l'Elysée

Des militantes femen ont par ailleurs manifesté seins nus à proximité de l'Elysée contre la nomination de Gérald Darmanin, mais aussi d'Eric Dupond-Moretti au gouvernement. Sur les images publiées par CNews, on voit une jeune femme scander : «Remaniement sexiste !» en brandissant un bouquet de fleurs. 

«Des activistes femen sont venues devant le conseil des ministre pour exprimer leurs sincères condoléances à la République française», a justifié le groupe féministe sur son compte Twitter.

Les militantes, qui se qualifient elles-mêmes de «sextrêmistes», ont précisé qu'elles s’opposaient à la nomination de Gérald Darmanin «accusé d'abus de faiblesse et viol» et d'Eric Dupond-Moretti «pénaliste opposé au mouvement #MeeToo et contre la loi contre le harcèlement de rue», respectivement à l'Intérieur et à la Justice. 

«Non au backlash patriarcal !», a par ailleurs revendiqué le groupe. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»