Deux Israéliens tués par des tirs palestiniens en Cisjordanie

Des soldats israéliens en patrouille à proximité de la mosquée Al-Aqsa© Mohamad Torokman Source: Reuters
Des soldats israéliens en patrouille à proximité de la mosquée Al-Aqsa

Une poignée d’heures après le discours israélien à l’Assemblée Générale de l’ONU, deux Israéliens trouvent la mort après des tirs issus d’une voiture palestinienne.

Une source militaire israélienne a rapporté que deux Israéliens avaient perdu la vie ce jeudi soir, suite à une fusillade initiée par une voiture palestinienne. Les quatre enfants des victimes, également présents dans la voiture prise à partie, ont, eux, été légèrement blessés avant d’être transportés à l’hôpital.

L'incident a rapidement fait réagir le monde politique israélien. Naftali Bennett, Ministre de l’Education, s’est ainsi fendu d’un communiqué dans lequel il a déclaré que «le temps des négociations» était «terminé», avant d’ajouter qu’ «un peuple dont les dirigeants soutiennent le meurtre n'aura(it) jamais d'Etat».

Cette fusillade intervient dans le contexte de tensions communautaires, qui s'étaient accrues ces derniers temps autour de la mosquée Al-Aqsa. Il y a quelques jours, le gouvernement israélien avait d'ailleurs, pour reprendre les mots du bureau de son Premier Ministre, «décidé d'autoriser la police à utiliser des balles réelles contre les personnes qui lançaient des pierres et des cocktails Molotov lorsque la vie d'une tierce personne est menacée».

Rappellons également que les heures ayant précédé la tuerie avaient été marquées par le discours, devant l'Assemblée Générale de l'ONU, de Benyamin Netanyahou, qui avait affirmé être «prêt à la réouverture des négociations avec la Palestine». 

En savoir plus : A Jérusalem-Est, de nouvelles tensions sur l’esplanade des Mosquées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales