Capsule Crew Dragon : l'agence spatiale russe Roscosmos salue ses «collègues américains»

- Avec AFP

Capsule Crew Dragon : l'agence spatiale russe Roscosmos salue ses «collègues américains»© Gregg Newton Source: AFP
Décollage en Floride de la fusée Falcon 9 de SpaceX avec la capsule Crew Dragon développée par la même société, le 30 mai 2020.

Le directeur exécutif des programmes de vols habités de l'agence spatiale russe Roscosmos a salué le travail de ses «collègues américains» après le décollage réussi de la Falcon 9 et de la capsule Crew Dragon, toutes deux de la société privée SpaceX.

L'agence spatiale russe Roscosmos, jusqu'ici seule capable d'envoyer des équipages jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS), a félicité le 31 mai la société américaine SpaceX pour le décollage réussi de sa fusée propulsant deux astronautes américains à bord de la capsule Crew Dragon.

Avec ce lancement depuis le centre spatial Kennedy, SpaceX est devenu la première société privée à envoyer des astronautes dans l'espace. Un succès historique qui offre aux Etats-Unis un nouveau moyen de transport dans l'espace après neuf ans d'interruption et la fin de son programme de navettes spatiales.

«Je voudrais saluer nos collègues américains», a déclaré, dans une vidéo publiée sur la page Twitter de Roscosmos, le cosmonaute Sergueï Krikaliov, directeur exécutif de l'agence spatiale russe pour les programmes de vols habités. «Le succès de cette mission va nous apporter de nouvelles opportunités qui bénéficieront à tout le programme international [de vols habités dans l'espace]», a-t-il ajouté.

De son côté, l'administrateur de la Nasa, Jim Bridenstine, a déclaré que le partenariat entre son institution et l'agence spatiale russe Roscosmos resterait «solide».

Depuis l'arrêt des navettes spatiales américaines (Space Shuttle en anglais) en 2011, les fusées russes Soyouz décollant du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) étaient les seules capables d'acheminer des humains vers l'ISS.

Elon Musk fait le troll

Pour l'occasion, l'entrepreneur américain Elon Musk, fondateur de SpaceX, a choisi de répondre à d'anciens propos de Dmitri Rogozine, actuel directeur de Roscosmos, qui avait affirmé en 2014 que les astronautes américains pourraient bien avoir besoin d'un «trampoline» pour rejoindre l'ISS.

«Le trampoline fonctionne», a plaisanté ce 31 mai Elon Musk lors d'une conférence de presse conjointe avec l'administrateur de la Nasa. «C'est une blague entre nous», a-t-il précisé.

Le porte-parole du patron de l'agence spatiale russe Vladimir Oustimenko a quant à lui déclaré sur Twitter : «Nous ne comprenons pas vraiment l'hystérie déclenchée par le lancement réussi de la capsule Crew Dragon. Ce qui aurait dû arriver il y a longtemps est arrivé.»

Dans un contexte diplomatique parcouru de tensions entre la Russie et les Etats-Unis, l'ISS est un rare exemple de coopération internationale n'ayant pas été mise à l'arrêt.

La capsule spatiale Crew Dragon et ses deux astronautes à bord ont été lancés par la fusée SpaceX Falcon 9, le 30 mai depuis Cap Canaveral.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»