Alger rappelle son ambassadeur à Paris après la diffusion en France de documentaires sur le Hirak

- Avec AFP

Alger rappelle son ambassadeur à Paris après la diffusion en France de documentaires sur le Hirak© Amal BELALLOUFI Source: AFP
Des Algériens défilent lors d'une manifestation antigouvernementale dans la ville algérienne de Bordj Bou Arreridj, à environ 240 kilomètres à l'est d'Alger, la capitale, le 14 février 2020 (image d'illustration).

Au lendemain de la diffusion par France 5 et LCP de deux documentaires sur le Hirak, le mouvement contestataire algérien qui a débuté en février 2019, Alger a décidé de rappeler son ambassadeur de France, dénonçant «des intentions malveillantes».

A la suite de la diffusion le 26 mai de documentaires télévisés sur le mouvement de contestation anti-gouvernement, le Hirak, le ministère des Affaires étrangères algérien a décidé le 27 mai de rappeler «immédiatement» pour consultations son ambassadeur de France. 

«Le caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises, dont les derniers en date sur France 5 et La Chaîne Parlementaire (LCP), le 26 mai 2020, en apparence spontanés et sous le prétexte de la liberté d'expression, sont en fait des attaques contre le peuple algérien et ses institutions, dont l'Armée nationale populaire (ANP), et sa composante, la digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN)», affirme le ministère dans un communiqué.

Et de poursuivre : «Cet activisme où l'inimitié, la dispute et à la rancœur dévoilent les intentions malveillantes et durables de certains milieux qui ne souhaitent pas l'avènement de relations apaisées entre l'Algérie et la France, après 58 ans d'indépendance, et ce dans le respect mutuel et l'équilibre des intérêts qui ne sauraient faire l'objet de concession ou de marchandage.»

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a réagi ce 28 mai : «L'ensemble des médias français jouissent d'une complète indépendance qui est protégée par la loi en France», ajoutant : «Dans le cadre des relations profondes et anciennes qui existent entre nos deux pays, et auxquelles nous attachons la plus grande importance, la France respecte pleinement la souveraineté de l'Algérie.»

Alger, le Hirak et les influences d'ONG «étrangères»

Le communiqué fait allusion aux documentaires «Algérie mon amour» et «Algérie : Les Promesses de l'Aube», diffusés le 26 mai au soir respectivement sur France 5 et La Chaîne Parlementaire.

Le premier, du journaliste et réalisateur français Mustapha Kessous, a déclenché dès sa diffusion de vifs débats sur les réseaux sociaux. Il a été retransmis en direct sur certaines pages Facebook. Il présente sur un ton très libre les témoignages de cinq jeunes – trois hommes et deux femmes originaires d'Alger, Oran et Tizi Ouzou notamment – qui ont participé au Hirak, le mouvement populaire de protestation qui a secoué l'Algérie pendant plus d'un an jusqu'à sa récente suspension en raison de la pandémie de Covid-19.

Depuis le début de la crise sanitaire, la répression continue à s'abattre sur des opposants, des journalistes et médias indépendants ainsi que des internautes. Le gouvernement algérien n'a eu de cesse, ces dernières semaines, de dénoncer l'influence d'ONG «étrangères» sur les médias algériens «pour casser les institutions». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»