Pas de messes en Italie au début du déconfinement : une décision inacceptable, selon le clergé

- Avec AFP

Pas de messes en Italie au début du déconfinement : une décision inacceptable, selon le clergé© Tiziana FABI Source: AFP
Un prêtre italien en prière dans la basilique Saint-François à Assise, en Ombrie, le 10 avril 2020 (image d'illustration).

Le gouvernement italien entend maintenir l'interdiction de célébrer des messes au début du déconfinement qui doit commencer le 4 mai dans le pays. L'épiscopat italien dénonce une atteinte à la «liberté de culte».

«Les évêques italiens ne peuvent accepter de voir compromis l'exercice de la liberté de culte», explique la Conférence épiscopale italienne (CEI) dans un communiqué publié le 26 avril. Auparavant, le chef du gouvernement Giuseppe Conte a présenté le calendrier de «la Phase 2» de la lutte contre la pandémie, marquant le début du processus de déconfinement progressif dès le 4 mai, après deux mois de blocage quasi-total. 

Après «des semaines de négociations», le décret de la présidence du Conseil des ministres sur la Phase 2 «exclut arbitrairement la possibilité de célébrer la messe avec le peuple», déplore l'épiscopat italien.

Les évêques demandent au gouvernement et au comité scientifique qui le conseille de distinguer «leur responsabilité» qui est de donner des indications sanitaires précises, de celles de l'Eglise «appelée à organiser la vie de la communauté chrétienne, dans le respect des mesures prévues, mais dans la plénitude de leur autonomie».

Comme le rapporte l'AFP, la CEI avait présenté mi-avril au gouvernement un «paquet de propositions» visant à permettre la reprise de la vie ecclésiale après le 3 mai, avec notamment des offices célébrés par des volontaires où seraient respectées les distances de sécurité entre les fidèles.

Réagissant au communiqué de l'épiscopat, le gouvernement a annoncé qu'il allait travailler, dans les prochains jours, à «un protocole qui permettra la participation des fidèles aux célébrations liturgiques dans des conditions de sécurité maximale dès que possible».

Le gouvernement a annoncé le 26 avril un allègement des mesures concernant les funérailles. Limitées depuis deux mois à une simple bénédiction au cimetière en présence des très proches du défunt, elles pourront à partir du 4 mai être célébrées en présence d'un maximum de quinze personnes, si possible en extérieur et en respectant la distanciation physique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»