«La science seule ne suffit pas» contre le Covid-19 : Salvini veut rouvrir les églises pour Pâques

«La science seule ne suffit pas» contre le Covid-19 : Salvini veut rouvrir les églises pour Pâques© Miguel MEDINA Source: AFP
Matteo Salvini en janvier 2020 (image d'illustration).

Matteo Salvini dit soutenir les ouvertures d'églises pour fêter Pâques. Selon l'ancien ministre italien de l'Intérieur, la science seule ne serait pas suffisante pour endiguer la pandémie, particulièrement meurtrière dans son pays.

Matteo Salvini a appelé, lors d'un passage sur la chaîne d'information en continu Sky TG24 le 4 avril, à l'ouverture des églises italiennes pour Pâques, en pleine pandémie de coronavirus. L'ancien ministre de l'Intérieur a estimé que des mesures de sécurité pourraient être mises en œuvre pour l'occasion.

«[Pour] vaincre ce monstre [du coronavirus], la science seule ne suffit pas. Nous approchons de Pâques et nous avons également besoin de la protection du Cœur Immaculé de Marie», a déclaré Matteo Salvini dans des propos rapportés par La Repubblica.

«Salvini veut l'ouverture des églises à Pâques: "La science seule ne suffit pas : le bon Dieu est également nécessaire"», a tweeté le quotidien national italien.

Soulignant l'importance de Pâques pour des millions d'Italiens, le chef de la Ligue a dit soutenir «les demandes de ceux qui souhaitent, de manière ordonnée, composée et hygiénique, laisser accessibles les églises, pour que la messe de Pâques ait lieu».

Et Salvini de lancer «un appel aux évêques» pour permettre aux croyants, «d'entrer dans les églises comme on entre en petit nombre dans les supermarchés [...] en respectant les distances, avec des masques et des gants et en nombre limité».

Le bilan quotidien le plus bas des deux dernières semaines

En Italie, qui compte désormais près de 16 000 décès liés au coronavirus, le bilan quotidien officiel du 5 avril a fait état de 525 nouveaux morts, soit le plus bas depuis plus de deux semaines.

Frappé de plein fouet par la pandémie, le pays s'est vu présenter des excuses de la part de la présidente de la Commission européenne qui a reconnu le 2 avril le manque d'aide apporté par l'UE. Et cette dernière de déplorer le fait qu'à la place «d'une réponse européenne commune, beaucoup trop n'ont pensé qu'à leurs problèmes nationaux».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»