Coronavirus : il n'y a «aucune preuve» que les personnes infectées soient immunisées, selon l'OMS

- Avec AFP

Coronavirus : il n'y a «aucune preuve» que les personnes infectées soient immunisées, selon l'OMS© Denis Balibousse Source: Reuters
Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse, le 11 février 2020, à Genève, en Suisse (image d'illustration).

Alors que le nombre de décès liés au coronavirus a dépassé la barre des 200 000 dans le monde, l'OMS a mis en garde contre la menace d'une seconde vague, précisant n'avoir «aucune preuve» qu'une personne ayant attrapé le Covid-19 soit immunisée.

«Il n'y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection», a prévenu l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le 25 avril, incitant à ne pas relâcher les efforts, car la menace d'une seconde vague mortelle plane toujours.

Dans ce contexte, l'OMS émet des réserves sur la délivrance de «passeports immunitaires», une idée émise dans certains pays pour accompagner le déconfinement. Des gouvernements envisagent ainsi de délivrer des documents attestant l'immunité des personnes sur la base de tests sérologiques révélant la présence d'anticorps dans le sang, de façon à déconfiner et à permettre peu à peu leur retour au travail et la reprise de l'activité économique. En Allemagne notamment, de vastes études sont déjà en cours et des dizaines de milliers de ces tests ont été réalisés à partir de prises de sang, comme à Berlin.

Le seuil symbolique des 200 000 morts du coronavirus dans le monde a été franchi dans la soirée du 25 avril, tandis que la moitié de l'humanité reste confinée.

Avec plus de 53 000 décès, les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts, suivi par l'Italie (26 384), l'Espagne (22 902), la France (22 614) et le Royaume-Uni (20 319). Les Etats-Unis ont enregistré le 25 avril un bilan journalier de 2 494 décès supplémentaires, un décompte qui repart à la hausse au lendemain du chiffre le plus bas en près de trois semaines (1 258).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»