Canada : 18 personnes, dont une policière, tuées dans une cavale meurtrière

- Avec AFP

Canada : 18 personnes, dont une policière, tuées dans une cavale meurtrière© Tim Krochak Source: AFP
Policiers canadiens en discussion le 19 avril à Elmsdale en Nouvelle-Ecosse, après la neutralisation du tueur, un prothésiste dentaire de 51 ans, qui a fait 16 victimes au cours de son périple meutrier.

Un prothésiste dentaire de Nouvelle-Ecosse, au Canada, a semé la mort toute une nuit, laissant derrière lui 18 cadavres, dont une policière. Il a finalement été abattu par les forces de l'ordre. Les motivations de cet acte sont à ce stade inconnues.

Un homme armé a tué au moins 18 personnes, parmi lesquelles une policière, pour une raison encore inconnue, dans la nuit du 18 au 19 avril en Nouvelle-Ecosse au Canada, lors de la pire tuerie de ce genre qu'ait connu le pays.

L'homme de 51 ans, Gabriel Wortman, un prothésiste dentaire, a été abattu le 19 avril en fin de matinée à l'issue d'une vaste chasse à l'homme d'une douzaine d'heures dans toute la province de l'est du Canada. La police canadienne avait diffusé son signalement.

Lors de sa cavale meurtrière d'une centaine de kilomètres, Gabriel Wortman a notamment circulé au volant d'une voiture semblable à celles de la police, portant au moins une partie d'un uniforme de policier. Il a semé la mort en plusieurs endroits, dans des circonstances qui ont choqué le pays. Les fusillades de masse sont en effet rares au Canada, contrairement aux Etats-Unis voisins.

La responsable nationale de la Gendarmerie royale du Canada, Brenda Lucki, a fait savoir que cet acte n'était pas considéré à ce stade comme étant de nature terroriste.

Les motivations de Gabriel Wortman doivent encore être éclaircies par l'enquête. «Il est trop tôt pour parler de motivation», a expliqué lors d'un point presse le responsable des enquêtes criminelles de la police fédérale de Nouvelle-Écosse Chris Leather. Il a noté que plusieurs victimes «ne sembl[aient] pas avoir de lien avec le tireur». Toutefois le tueur avait préparé son geste. «Le fait que cet individu disposait d'un uniforme et d'une voiture de police laisse certainement penser que ce n'était pas un acte spontané», a-t-il ajouté. La police a diffusé une image du véhicule maquillé.

Tuerie et chasse à l'homme

La tuerie a commencé le 18 avril en fin de soirée dans la petite commune rurale de Portapique, une bourgade d'une centaine d'âmes à environ 130 kilomètre de la capitale Halifax. Plusieurs victimes ont été découvertes devant et à l'intérieur d'une maison où la police a été appelée après des signalements de coups de feu. 

L'auteur présumé de ces meurtres avait pris la fuite à l'arrivée de la police, déclenchant une vaste chasse à l'homme. Les habitants de la région, déjà confinés par l'épidémie de coronavirus, ont été priés de s'enfermer chez eux par les autorités, à cause du danger représenté par cet homme «armé et dangereux».

Une policière, Heidi Stevenson, 23 ans d'ancienneté et mère de deux enfants, a été tuée le 19 avril et un policier a été blessé.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a rendu hommage aux victimes dans un communiqué.

Gabriel Wortman, connu comme un homme sans histoires, était propriétaire d'un cabinet d'orthodontie à Dartmouth, près de Halifax, et disposait de plusieurs propriétés. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»