Des milliers d’indépendantistes se rassemblent à Barcelone avant les élections catalanes

Une manifestation à Barcelone © Albert Gea Source: Reuters
Une manifestation à Barcelone

Une manifestation à Barcelone a attiré vendredi des milliers de personnes deux jours avant les élections parlementaires en Catalogne. Le président catalan a promis de rompre avec l’Espagne dans «18 mois à deux ans» en cas de victoire.

Des grandes foules brandissant des drapeaux rouges et jaunes sont sorties dans les rues de Barcelone pour montrer leur engagement envers l’indépendance de la Catalogne.

Tandis que la manifestation se tenait en Catalogne, le parti conservateur au pouvoir "Parti populaire" a publié une vidéo dans laquelle des membres de haut rang, notamment le Premier ministre Mariano Rajoy appellent les Catalans à rejeter cette mesure. «Unis, nous gagnerons», a-t-il dit en catalan.

Les élections parlementaires se dérouleront en Catalogne dimanche. Des partisans de l’indépendance catalane qualifient le vote d’une forme de référendum sur l’indépendance. Ils comptent sur la victoire décisive de la coalition «Junts pel Sí» («Ensemble pour le oui») qui se prononce pour la sécession de la région.

En savoir plus : Les élections en Catalogne approchent, l’Espagne menace, l’Europe s’inquiète

Le président catalan Artur Mas a promis de déclarer l’indépendance dans "18 moins à deux ans", si le mouvement «Junts pel Sí» remporte les élections. Il a mis en garde que la Catalogne, la région la plus riche d'Espagne qui produit un cinquième du PIB, n’aiderait pas l’Espagne à payer ses dettes si Madrid bloque le référendum sur l’indépendance catalane.

Madrid est contre un référendum sur l’indépendance catalane affirmant que cela serait une violation de la Constitution espagnole et donc, illégal. Selon un sondage de "Centre d’Estudis d’Opinió" de juillet, seuls 43% des Catalans voteront pour la sécession.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales