Echange d'une trentaine de prisonniers entre l'Ukraine et les républiques autoproclamées du Donbass

- Avec AFP

Echange d'une trentaine de prisonniers entre l'Ukraine et les républiques autoproclamées du Donbass© ALEXANDER ERMOCHENKO Source: Reuters
Des prisonniers, portant un masque de protection, marchent lors de l'échange près du point de passage de Mayorsk dans la région de Donetsk, le 16 avril.

Kiev et les séparatistes de l'est de l'Ukraine ont procédé à un nouvel échange de prisonniers. Un geste humanitaire à l'approche de Pâques célébré le 19 avril dans ce pays à majorité chrétienne-orthodoxe.

L'Ukraine s'est vue remettre, ce 16 avril, par les républiques autoproclamées du Donbass 20 personnes, essentiellement des civils détenus sur les territoires des régions de Donetsk et Lougansk, dont au moins deux militaires, selon la présidence ukrainienne. Il s'agirait d'un geste humanitaire à l'approche de la fête chrétienne Pâques, célébrée chez les orthodoxes, le 19 avril.

En échange, Kiev devait relâcher 17 personnes, mais trois d'entre elles ont refusé de se rendre sur les territoires séparatistes, a affirmé à l'AFP le service de presse de la présidence ukrainienne. Aucune information sur l'identité de ce groupe de prisonniers n'a été dévoilée dans l'immédiat.

En tout, l'échange aura donc concerné une trentaine d'individus. «Je suis content chaque fois que nous récupérons nos citoyens, nos héros, militaires, prisonniers politiques et citoyens ordinaires», a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée par son service de presse. «Nous allons lutter jusqu'à ce que chaque Ukrainien retourne chez lui», a-t-il ajouté. 

Les négociations ont été entravées par la quarantaine due à la pandémie de Covid-19, a précisé la déléguée ukrainienne aux droits de l'Homme, Lioudmila Denissova. Les Ukrainiens récupérés par Kiev vont être placés à l'isolement «obligatoire» avant de pouvoir rencontrer leurs familles, a-t-elle souligné.

«Il est important que la libération des détenus continue même dans une époque de Covid-19», s'est félicitée dans un communiqué la Croix Rouge en Ukraine. La semaine dernière, la présidence avait annoncé un accord avec les séparatistes en vue d'organiser un prochain échange avant Pâques.

La France et l'Allemagne évoquent une «avancée importante» 

Le même jour, le Quai d'Orsay a publié une déclaration commune du chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian et de Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères : «L’échange de prisonniers liés au conflit constitue une avancée importante dans la mise en œuvre des accords de Minsk et des conclusions du sommet de Paris du 9 décembre 2019. La France et l’Allemagne saluent les efforts déployés par le Groupe de contact trilatéral, sous l’autorité de l’ambassadrice Heidi Grau, pour parvenir à cet échange.»

Le communiqué poursuit : «La France et l’Allemagne rappellent leur attachement à la pleine mise en œuvre des conclusions du sommet du 9 décembre, en particulier concernant le respect du cessez-le-feu, le déminage, l’ouverture de nouveaux points de passage, et l’identification de nouvelles zones de désengagement. La mission spéciale d’observation de l’OSCE en Ukraine doit avoir un accès sûr, sécurisé et sans entrave sur tout le territoire de l’Ukraine, y compris dans les zones non contrôlées par le gouvernement, conformément à son mandat.»

Le précédent échange entre Kiev et séparatistes a eu lieu fin décembre quand environ 200 personnes avaient été libérées par les deux camps. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»