Contre la propagation du Covid-19, les autorités américaines recommandent le port de masque

- Avec AFP

Contre la propagation du Covid-19, les autorités américaines recommandent le port de masque© WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Le président américain, Donald Trump, s'exprimant à la Maison-Blanche, le 3 avril 2020

Les scientifiques du gouvernement étasunien estiment désormais que le coronavirus pourrait se transmettre entre gens qui se parlent. Par conséquent, Donald Trump appelle ses concitoyens à se couvrir le visage hors de chez eux.

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a recommandé aux Américains de se couvrir le visage hors de chez eux pour aider à freiner la contagion de Covid-19, le soir du 3 avril 2020, précisant qu'il s'agissait d'une recommandation, donc non obligatoire.

Les autorités sanitaires fédérales conseillent en effet désormais de se couvrir le visage avec des masques artisanaux, des foulards ou des bandanas, afin de réserver les masques médicaux aux soignants, pénurie oblige.

Le coronavirus pourrait se transmettre en discutant simplement, selon les scientifiques américains

Le 3 avril, le directeur de l'Institut des maladies infectieuses, Anthony Fauci, membre du groupe de travail de la Maison-Blanche sur le coronavirus – qui dit passer une heure par jour avec le président Trump –, a évoqué sur Fox News des données indiquant que «le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent».

Dans une lettre à destination de la Maison-Blanche, les Académies américaines des sciences ont cité, le 1er avril, quatre études faisant pencher la balance en faveur d'une transmission du virus via l'air expiré par les personnes (les «aérosols» dans le jargon scientifique), et non plus seulement par les gouttelettes et postillons projetés lors d'un éternuement directement sur le visage d'autres personnes, ou sur des surfaces où le virus  survivrait.

Inflexion de la position française sur les masques

En France, contrairement aux assertions gouvernementales des premières semaines, l'Académie de médecine a estimé, le 3 avril, que porter un masque «grand public» ou «alternatif» aux masques médicaux devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant la période de confinement et lors de sa levée.

Le gouvernement français a néanmoins infléchi sa position initiale en annonçant la fabrication de masques «alternatifs» autres que médicaux. «Nous encourageons le grand public, s'il le souhaite, à porter [...] ces masques alternatifs qui sont en cours de production», a affirmé le 3 avril le n°2 du ministère de la Santé, le professeur Jérôme Salomon.

De son côté, l'OMS s'en tient encore à sa position première, craignant que l'usage généralisé du masque donne un «faux sentiment de sécurité» et fasse oublier les indispensables mesures barrières (distanciation sociale, lavage des mains…) Toutefois, son patron, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a concédé le 1er avril que l'agence internationale continuait à «évaluer l'usage potentiel du masque de manière plus large».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»