Avec plus de 100 000 cas, les Etats-Unis sont désormais le pays le plus touché par la pandémie

- Avec AFP

Avec plus de 100 000 cas, les Etats-Unis sont désormais le pays le plus touché par la pandémie Source: Reuters
Une secouriste charge un patient dans une ambulance à l'extérieur du Brooklyn Hospital Center à New York, le 27 mars 2020

L'épidémie de coronavirus a déjà contaminé plus de 100 000 Américains et tué plus de 1 400 personnes. Les conséquences sur l'emploi s'annoncent aussi dramatiques. Les Etats-Unis sont désormais le pays le plus touché par le Covid-19 dans le monde.

Un temps plus épargnés que l'Europe, les Etats-Unis sont frappés de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Le pays est désormais celui où l'on dénombre le plus de cas de coronavirus dans le monde, dépassant ainsi la Chine et l’Italie. 

On compte sur le sol américain plus de 100 000 cas, selon l’université Johns-Hopkins de Baltimore, alors que la Chine, où la maladie est apparue en décembre, ainsi que l’Italie comptent respectivement plus de 81 000 et 80 000 cas, selon un comptage de l’AFP. L’épidémie continue de progresser de façon exponentielle aux Etats-Unis. Dans la seule journée du 26 mars, 18 000 nouveaux cas ont été recensés, ainsi que 345 décès. Cela porte le bilan à 1 438 morts. 

New York dénombre le plus de cas

L'accélération de l'épidémie est particulièrement impressionnante à New York, capitale économique connue pour sa densité. 281 morts ont ainsi été recensés dans la ville sur les 1 201 décès causés par le virus dans l'ensemble du territoire national.

Le numéro d’urgence américain y est également saturé : «Nous n’avions pas autant d’appels le 11 septembre 2001», a déclaré à l’AFP Anthony Almojeria, des services médicaux d’urgence.

L'inquiétude sévit également en Louisiane. A la Nouvelle-Orléans, le carnaval du Mardi Gras du 25 février, fréquenté par plusieurs centaines de milliers de personnes, a pu être le déclencheur de la contagion, selon les experts.

Donald Trump ne veut pas de confinement généralisé

Face à la crise, les Etats fédérés ont pris chacun de leur côté des mesures de confinement : près d’un tiers des Américains ne doivent plus sortir de chez eux, sauf impératif. Les Etats de New York, Washington, Michigan, Nouveau-Mexique ou encore la Californie ont mis en place de telles mesures.

Je pense qu'on peut commencer par rouvrir certaines parties du pays

Mais à l'échelle fédérale, les recommandations se veulent non coercitives, et pour quinze jours. «C'est une très mauvaise situation, on n'a jamais rien vu de tel, mais au final il faut retourner au travail et je pense qu'on peut commencer par rouvrir certaines parties du pays», a indiqué le président américain, le 26 mars. Donald Trump a donc proposé une reprise graduelle de l’activité dans certaines parties du pays moins touchées par le Covid-19. Hamza Khan, stratège démocrate, fondateur de The Pluralism Project, dénonce la gestion de la crise par le locataire de la Maison-Blanche.

La pandémie ne cause pas que des pertes humaines, elle a aussi de terribles conséquences sur l'économie. En raison des mesures de confinement sans précédent aux Etats-Unis, les demandes d’allocation-chômage ont explosé. 3,3 millions de personnes ont fait une demande d'allocation-chômage au cours de la semaine du 15 au 21 mars. Avec un taux de chômage de 3,5% en février, l'Amérique de Trump battait tous les records. Les chiffres de l'emploi attendus début avril risquent fort de faire déchanter outre-Atlantique. 

De son côté, la Banque fédérale américaine a promis de continuer à prêter de l’argent «agressivement» pour remettre la première économie mondiale d'aplomb, alors que le Sénat a voté un plan de soutien à l’économie américaine de 2 200 milliards de dollars.

5 000 milliards de dollars pour l'économie mondiale

Pour trouver la parade à ce recul de l'activité sans précédent, les dirigeants du G20 se sont réunis le 26 mars en sommet par visioconférence, sous la présidence du roi Salmane d’Arabie saoudite. Ils ont promis d’injecter 5 000 milliards de dollars pour soutenir l'économie planétaire.

Le G20 a déjà précisé la manière dont seraient utilisés ces 5 000 milliards de dollars : politiques fiscales ciblées, mesures économiques et systèmes de garantie. Des mesures qui visent à «contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie», selon un communiqué de l’institution. 

Emmanuel Macron et Donald Trump ont annoncé par ailleurs une initiative commune ce 27 mars, sans plus de précisions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»