Afghanistan : après 18 ans de guerre, les Etats-Unis et les talibans signent un accord historique

- Avec AFP

Afghanistan : après 18 ans de guerre, les Etats-Unis et les talibans signent un accord historique© GIUSEPPE CACACE / AFP Source: AFP
Le mollah Abdul Ghani Baradar, co-fondateur du mouvement des talibans (à droite), a signé l'accord avec l'envoyé spécial des Etats-Unis Zalmay Khalilzad , ce 29 février, à Doha.

Les Etats-Unis et les talibans ont signé un accord prévoyant le retrait sous 14 mois des troupes américaines d’Afghanistan, après 18 ans de présence. Cet accord prévoit aussi l’ouverture de négociations de paix avec le gouvernement afghan.

C'était l'une des promesses de campagne de Donald Trump : mettre fin à la plus longue guerre contemporaine menée par les Etats-Unis. Sous 14 mois, les Etats-Unis et leurs alliés retireront l'ensemble de leurs troupes d'Afghanistan, à condition que les Taliban respectent leurs engagements dans le cadre de l'accord qui doit être signé à Doha ce 29 février, selon une déclaration conjointe des gouvernements américain et afghan. Des négociations de paix entre les Etats-Unis et le gouvernement afghan doivent aussi s'ouvrir.

Après une réduction initiale qui verrait le nombre de soldats descendre à 8 600 sous 135 jours (13 000 actuellement) après la signature de l'accord, les Etats-Unis et leurs alliés «achèveront le retrait des forces restantes en Afghanistan sous 14 mois», précise la déclaration.

Toutefois, les Etats-Unis «n'hésiteront pas à annuler l’accord» si les Taliban l’enfreignent, a précisé le chef du Pentagone depuis Doha. Les négociations de paix doivent s'ouvrir le 10 mars, rapporte Mike Pompeo.

Echange de milliers de prisonniers

Dans le cadre de cet accord, les Etats-Unis et les Taliban afghans vont échanger des milliers de prisonniers, un geste destiné à instaurer la «confiance» entre les parties.

«Plus de 5.000 prisonniers [...] taliban et plus de 1 000 prisonniers [parmi les forces afghanes soutenues par Washington] seront libérés d'ici le 10 mars, au premier jour des négociations interafghanes», selon l'accord.

Washington met en garde les Taliban

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a appelé  les Talibans à se garder de «crier victoire» et à «tenir la promesse de rupture avec Al-Qaïda», avant la signature de cet accord.

Si les insurgés tiennent leurs engagements et négocient avec le gouvernement afghan, «nous et le reste de la communauté internationale réunis ici aujourd'hui sommes prêts à des gestes réciproques», a-t-il dit. 

Le 28 février, veille de la signature, le président Donald Trump a exhorté les Afghans à «saisir la chance de la paix». «Si les Taliban et le gouvernement afghan parviennent à respecter leurs engagements, nous aurons une voie toute tracée pour mettre fin à la guerre en Afghanistan et ramener nos soldats à la maison.»

Les autorités afghanes, elles-mêmes aux prises avec les divisions nées d'une élection présidentielle contestée, ont jusqu'ici été tenues à l'écart de ces pourparlers directs sans précédent.

18 ans de guerre

Cet accord doit mettre fin à la plus longue guerre de l’histoire des Etats-Unis. A la suite des attentats du 11 septembre 2001, le président américain de lépoque Georges W. Bush avait décidé l'invasion de l'Afghanistan et réussi à chasser les Taliban. Cette guerre aura coûté à Washington 750 milliards de dollars. Selon les Nations unies, entre 32 000 et 60 000 civils afghans ont perdu la vie lors de ce conflit, ainsi que près de 2 000 militaires américains.

Lire aussi : Afghanistan : les Taliban revendiquent une attaque ayant tué un militaire américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»