Moscou annonce l'envoi de deux navires de guerre en Méditerranée

- Avec AFP

Moscou annonce l'envoi de deux navires de guerre en Méditerranée© Yoruk Isik Source: Reuters
La frégate de la marine russe Amiral Grigorovitch dans le Bosphore, pour mettre ensuite le cap sur la mer Méditerranée, à Istanbul, Turquie, le 28 février 2020.

Alors que la tension autour d'Idleb est à son comble, Moscou a annoncé l'envoi de deux frégates en Méditerranée. Une communication qui intervient au lendemain de la mort de 33 soldats turcs dans une frappe aérienne de l'armée syrienne.

La Russie a annoncé ce 28 février l'envoi en mer Méditerranée de deux frégates via le détroit du Bosphore, à l'heure où les tensions montent en Syrie entre Moscou et Ankara, endeuillée par la mort de 33 soldats.

Les frégates Amiral Grigorovitch et Amiral Makarov ont quitté la veille leur port de Sébastopol en Crimée et commencé ce 28 février à traverser le détroit du Bosphore, a déclaré un porte-parole de la flotte russe de la mer Noire aux agences de presse Interfax et Ria Novosti. Les deux frégates – équipées de missiles de croisière Kalibr – «effectuent une traversée planifié de Sébastopol vers la haute mer où elles intégreront le groupe permanent de la Marine en Méditerranée», a précisé ce porte-parole, Alexeï Roulev, sans stipuler dans quelle zone les frégates se rendent. Cette mission intervient quelques heures après la mort de 33 soldats turcs dans la province d'Idleb (nord-ouest de la Syrie), touchés par des frappes aériennes syrienne. La Russie a accusé les soldats turcs d'avoir été parmi des «unités combattantes de groupes terroristes», assurant qu'elles «n'auraient pas dû s'y trouver», une version rejetée par la Turquie.

Ankara a déclaré avoir effectué des bombardements de représailles contre l'armée syrienne dans la province d'Idleb. «Toutes les positions connues du régime ont été prises sous le feu de nos unités terrestres et aériennes», a affirmé le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, dans un communiqué. Seize soldats de l'armée syrienne ont été tués dans ces représailles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Damas n'a pas commenté pour l'heure l'escalade avec Ankara dans cette province du nord-ouest de la Syrie, ni fourni de bilan.

Ces incidents affaiblissent encore les accords russo-turcs conclus ces dernières années qui étaient censés ramener la paix en Syrie. En tant qu'Etat riverain de la mer Noire, la Russie est liée à la Convention de Montreux de 1936 sur la libre circulation dans les détroits des Dardanelles et du Bosphore de ses navires de guerre. Selon ses termes, Ankara a l'obligation de laisser passer les navires de guerre russes, sauf si la Turquie est partie prenante d'un conflit ou si elle «s'estime menacée d'un danger de guerre imminent».

Le passage régulier de navires de guerre russes en provenance ou à destination de Syrie – surnommé «Tartous Express» ou «Syrian Express» – provoque toujours beaucoup de curiosité à Istanbul, les navires devant passer par le détroit situé au cœur même de la ville.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»