Le Sinn Fein, deuxième force au Parlement irlandais, bouscule l’équilibre politique du pays

Le Sinn Fein, deuxième force au Parlement irlandais, bouscule l’équilibre politique du pays© Ben STANSALL Source: AFP
Le chef du parti républicain irlandais Sinn Fein, Mary Lou McDonald (au centre), célèbre avec ses partisans à Dublin, en Irlande, le 9 février 2020 (image d'illustration).

Habituées à voir les deux grandes formations centristes se partager le pouvoir depuis plusieurs décennies, les élections législatives du 8 février en République d'Irlande ont rebattu les cartes, notamment avec la percée record du Sinn Fein.

Les élections législatives qui se sont déroulées en République d’Irlande le 8 février sont d’ores et déjà historiques. Le Sinn Fein, en remportant 37 sièges sur les 160 que compte le Dail Eireann, la chambre basse du Parlement irlandais, est devenu la deuxième force politique, selon les résultats définitifs des législatives publiés dans la nuit du 10 au 11 février.

Ce parti de gauche, partisan d'une réunification de l'Irlande et longtemps considéré comme la branche politique de l'Irish Republican Army (IRA, organisations paramilitaires luttant contre la présence britannique en Irlande du Nord), a réalisé une percée record qui bouscule les deux grands partis de centre-droit jusqu'ici habitués à se partager le pouvoir.

Le Fianna Fail, parti de centre-droit, détient seulement un siège de plus (38) que le Sinn Fein. Quant au Fine Gael, l'autre grand parti de centre-droit, il n'en compte que 35, ce qui pourrait fragiliser le Premier ministre sortant, Leo Varadkar, qui en est membre.

 

Une percée historique pour le Sinn Fein 

Mary Lou McDonald, présidente du Sinn Féin, peut bien être extatique suite aux résultats de son parti aux dernières élections législatives, puisqu'elle a su cristalliser le vote populaire irlandais. Ainsi, à l'issue du premier tour du décompte entamé le 9 février, le Sinn Fein a été placé en tête de liste par 24,5% des électeurs, devant le Fianna Fail (22,2%) et le Fine Gael (20,9%). 

Autre fait marquant pour le Sinn Fein, ce dernier a enregistré son propre record en pourcentage de votes. En effet, celui-ci est passé de 9,9% des voix en 2011, à 13,8% des voix en 2016 pour finalement atteindre 24,5% en 2020.

«Je vous remercie. Vous tous qui avez voté pour le Sinn Féin. Votre vote a compté», a écrit sur Twitter Mary Lou McDonald, au lendemain des élections législatives. Et de continuer : «Nous allons maintenant faire tout notre possible pour assurer un gouvernement pour le peuple. Nous ne vous laisserons jamais derrière. Nous ne vous laisserons jamais tomber.»

«Je pourrais bien être le prochain Taoiseach (chef du gouvernement en gaélique)!», a-t-elle lancé à ses supporters en liesse, posant avec un bébé ou jonglant avec des fruits pour les photographes, dont les propos ont été rapportés par l'AFP.

Toutefois, cette avance ne s'est pas tout à fait traduite en termes de sièges pour le parti de gauche. D'une part car le Sinn Fein n'a présenté que 42 candidats, environ deux fois moins que les deux grands partis centristes, pour quarante circonscriptions de 3 à 5 sièges en fonction de leur population. D'autre part, le scrutin à vote unique transférable fait que les électeurs ne votent pas pour une liste constituée, mais élaborent leur propre liste en classant les candidats par ordre de préférence. Par ailleurs, le long délai de publication des résultats en termes de siège au Parlement est du au complexe mode de scrutin.

«C'est un message très clair aux deux partis traditionnels de l'establishment»

Après avoir réussi à dédiaboliser et redorer l'image du Sinn Fein, qui a longtemps fait figure de paria en raison de ses liens avec l'IRA, Mary Lou McDonald doit à présent former un gouvernement de coalition, et donc chercher à faire des alliances.

«Les gens qui ont voté Sinn Fein ont voté pour que le Sinn Fein soit au gouvernement, donc nous avons ouvert des discussions et pris contact avec les dirigeants» des petits partis de gauche comme les Verts ou les Sociaux démocrates, a indiqué Mary Lou McDonald, le 10 février, d'après l'AFP. Et d’asséner : «C'est un message très clair aux deux partis traditionnels de l'establishment, leur domination est terminée, les gens veulent une autre politique.»

C'est en effet ce qu'a martelé Mary Lou McDonald : «Ma première option pour le gouvernement est sans Fianna Fáil ni Fine Gael. Je veux qu'un gouvernement populaire soit formé.»

De leur côté, le Fianna Fail comme le Fine Gael avaient jusqu'ici exclu de former une coalition avec le Sinn Fein, en raison de ses liens avec l'IRA. Leo Varadkar a réaffirmé sa position, mais le chef du Fianna Fail, Micheal Martin, a semblé assouplir la sienne, soulignant qu'il y avait une «incompatibilité» politique sur certains sujets avec le Sinn Fein, sans toutefois répéter son opposition à une alliance devant la presse. Tous deux ont été réélus le 9 février, mais pas au premier tour de décompte, contrairement à Mary Lou McDonald.

D'ores et déjà, deux choses sont sûres : il sera difficile d'ignorer le Sinn Fein dans les calculs de coalition, et le grand perdant est le Fine Gael du Premier ministre, victime d'usure après trois ans au pouvoir.

Lire aussi : L'ECHIQUIER MONDIAL. Les deux Irlandes : la plus grande menace pour le Brexit ?

Alexandre Job

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»