Le président ukrainien refuse de se rendre à la grande cérémonie du Forum mondial de l’Holocauste

Le président ukrainien refuse de se rendre à la grande cérémonie du Forum mondial de l’Holocauste© Fabrice Coffrini Source: AFP
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, le 22 janvier 2020, au Forum économique mondial, à Davos, en Suisse (image d'illustration).

Volodymyr Zelensky a fait savoir qu'il ne se rendrait pas à l’événement principal du Forum mondial de l’Holocauste, et ce pour laisser la place à ceux qui n'avaient pu accéder à la cérémonie. Une décision qui a interpellé le mémorial Yad Vashem.

Le président ukrainien a annoncé, ce 23 janvier sur sa page Facebook, qu’il ne se rendrait pas à la cérémonie principale du cinquième Forum mondial de l’Holocauste, organisé le même jour au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. «Nous nous sommes rendus en Israël et avons appris que beaucoup de ceux qui ont vécu cette horrible tragédie avaient du mal à assister au Forum mondial en mémoire des victimes de l’Holocauste à cause du grand intérêt suscité par cet événement et le nombre limité de places. Nous avons décidé de donner ma place ainsi que les places de la délégation ukrainienne à ces personnes courageuses et exceptionnelles», a-t-il fait valoir, ajoutant que la délégation ukrainienne participerait néanmoins «à toutes les activités prévues».

Une décision qui a fait réagir le service de presse du mémorial dans un communiqué de presse.

«Nous avons expliqué au président que tous les survivants qui nous ont contactés ces derniers jours ont reçu une réponse à leur demande, et que le musée n'avait pas la possibilité d'accueillir des personnes âgées pour la cérémonie au dernier moment. Dans de telles circonstances, la décision [de Volodymyr Zelensky] nous laisse perplexes et il est regrettable qu'une telle démarche ait été entreprise le jour de l'événement intitulé : "Se souvenir de l'Holocauste, combattre l'antisémitisme"», est-il souligné dans le document.

Tout comme le chef d’Etat ukrainien, de nombreux ministres israéliens ont eux aussi décidé d’offrir leur place dans l’enceinte de l’événement comme Ze’ev Elkin, ministre de la Protection environnementale ainsi que de Jérusalem et de l’Intégration, Ofir Akunis, ministre des Sciences, de la Technologie et de l’Espace, Rafi Peretz, ministre de l’Education, Tzachi Hanegbi, ministre de la Coopération régionale ou Amir Ohana, son homologue à la Justice.

Toutefois, le président ukrainien a bien visité le Mur des Lamentations en compagnie du rabbin Shmuel Rabinovitch.

Lire aussi : Revivez le forum international «Se souvenir de la Shoah : lutter contre l'antisémitisme» à Jérusalem

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»