Revivez le forum international «Se souvenir de la Shoah : lutter contre l'antisémitisme» à Jérusalem

Revivez le forum international «Se souvenir de la Shoah : lutter contre l'antisémitisme» à Jérusalem© RONEN ZVULUN Source: AFP
en continu
Emmanuel Macron est accueilli par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à Jérusalem, le 22 janvier 2020.

De nombreux dirigeants, dont Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, assistent aux cérémonies organisées par Israël à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, ce 23 janvier, à Jérusalem.

Mise à jour automatique
  • Pour Pierre Lorrain, journaliste et spécialiste de la Russie, «l'objectif de Vladimir Poutine est de renouer avec l’esprit de l'alliance de l’époque». 

  • «Sans doute avons-nous raté quelque chose. Il nous faut être lucides pour que tant de nos enfants puissent aujourd’hui croire ce qu’ils croient», a estimé le chef de l'Etat après avoir appelé à combattre un «nouvel antisémitisme» par «la force de la loi».

    Lire aussi : Un tiers des Français juifs se sentent «menacés», selon une étude de l'Ifop 

  • «La communauté internationale ne doit jamais oublier la Shoah», a affirmé Emmanuel Macron qui a par ailleurs salué la présence parmi l'assistance de survivants de l'Holocauste. 

  • Le vice-président des Etats-Unis Mike Pence a appelé  la communauté internationale à «rester ferme» face à l'Iran à l'occasion des commémorations de la Shoah à Jérusalem. 

    «Nous devons nous préparer à affronter le raz-de-marée de l'antisémitisme [...] nous devons donc rester ferme face au premier Etat pourvoyeur d'antisémitisme», a déclaré le vice-président américain, avant de nommer la «République islamique d'Iran».

  • Prenant à son tour la parole, le président russe Vladimir Poutine a qualifié la Shoah comme étant l'«une des pages les plus horribles de l’histoire contemporaine». «Nous avons tous la responsabilité qu’une telle tragédie ne puisse se répéter», a-t-il ajouté. 

    Le président russe a en outre souligné dans son discours que «le but de l'Holocauste était l'élimination délibérée des hommes et des femmes». Outre les Juifs, «les Russes, les Biélorusses, les Ukrainiens, les Polonais, les représentants de nombreuses autres nationalités ont été déclarés "sous-humains"». 

    Il a enfin rappelé le lourd tribut payé par la Russie dans la lutte contre le nazisme : «27 millions de personnes sont mortes [durant la Seconde Guerre mondiale], ne l’oublions jamais.» 

  • Benjamin Netanyahou poursuit son offensive diplomatique contre l'Iran : à l'ouverture des commémorations du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, il a appelé à agir contre «les tyrans de Téhéran».

    «J'appelle tous les gouvernements à joindre l'effort vital pour faire face à l'Iran», a-t-il souligné, ajoutant : «Il ne peut y avoir une autre Shoah.»

  • Le 5e Forum international sur la Shoah se déroule ce 23 janvier dans l’institut international pour la mémoire de la Shoah Yad Vashem, à Jérusalem. Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, Reuven Rivlin, Benjamin Netanyahou, Mike Pence et le prince Charles y prennent part.

  • Vladimir Poutine participe à la cérémonie d’inauguration à Jérusalem du monument aux habitants et défenseurs de Léningrad, assiégée lors de la Seconde Guerre mondiale.

  • Emmanuel Macron s'adresse aux Français d'Israël. 

Découvrir plus

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou puis le président Reuven Rivlin, reçoivent l'un après l'autre le chef d'Etat français dans la matinée du 22 janvier. Le président de la République entame en effet une visite de deux jours en Israël, à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau et du lancement du 5e Forum mondial sur la Shoah.

De nombreux dirigeants internationaux sont attendus pour ces cérémonies, le 23 janvier, dont le président russe Vladimir Poutine.

Emmanuel Macron doit également se rendre dans les Territoires palestiniens : dans l'après-midi du 22 janvier, le dirigeant français rencontre le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»