Vladimir Poutine et Angela Merkel réaffirment leur soutien au projet de gazoduc Nord Stream 2

Ce 11 janvier, Vladimir Poutine et Angela Merkel tenaient une conférence de presse commune à Moscou. Le président russe a notamment déclaré espérer que le gazoduc Nord Stream 2, reliant son pays à l'Allemagne, serait achevé début 2021 au plus tard.

La chancelière allemande Angela Merkel était l'invitée du président russe Vladimir Poutine, ce 11 janvier, à Moscou. Les deux dirigeants se sont entretenus au sujet de différents dossiers internationaux, dont la crise américano-iranienne, la situation en Libye et le projet de gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l'Allemagne.

«J'espère qu'avant la fin de l'année, ou au plus tard au cours du premier trimestre de l'année suivante, les travaux [de Nord Stream 2] seront finis et que le gazoduc sera lancé», a déclaré le maître du Kremlin, lors d'une conférence de presse en compagnie du chef du gouvernement allemand. 

Un tel calendrier représenterait un retard d'un an : Russes et Allemands avaient prévu la mise en service de ce tube sous-marin fin 2019 ou début 2020. 

Angela Merkel a, de son côté, réaffirmé son soutien au projet et a dénoncé une nouvelle fois les sanctions américaines, qui ont freiné les travaux. «Je crois possible d’achever le Nord Stream 2 malgré les sanctions, le président [russe] a signifié le calendrier, il y a un certain retard, mais il peut être achevé», a-t-elle déclaré, avant d'ajouter : «Nous considérons que les sanctions extraterritoriales [américaines] ne sont pas appropriées, et c'est pourquoi nous continuons de soutenir ce projet.»

Appel à une conférence de paix onusienne sur la Libye

Les deux dirigeants allemand et russe ont également prôné la tenue d'une conférence de paix sous l'égide de l'ONU à propos de la crise libyenne, le conflit dans ce pays menaçant de s'internationaliser.

«Je compte vraiment sur le fait que dans quelques heures, [...] comme nous l'avons demandé avec le président turc, [Recep Tayyip] Erdogan, les parties au conflit libyen cesseront le feu», a déclaré le président Vladimir Poutine, en référence à l'appel à un cessez-le-feu à partir du 12 janvier minuit, qu'il a formulé avec le dirigeant turc.

La chancelière allemande a salué ces efforts russo-turques et a fait savoir qu'elle espérait pouvoir bientôt lancer «les invitations pour une conférence à Berlin sous l'égide de l'ONU» afin que la Libye puisse redevenir un pays «souverain et pacifié». «Les parties libyennes qui sont en ce moment dans une confrontation armée [...] doivent être impliquées le plus possible pour trouver les solutions», a-t-elle fait valoir lors de la conférence de presse.

Pour Vladimir Poutine, une telle conférence serait un «pas dans la bonne direction».

Lire aussi : Nord Stream 2 : la diplomatie russe dévoile sa riposte aux sanctions américaines

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»