Ligue italienne de football : une campagne antiraciste avec des images de singes crée le malaise

Ligue italienne de football : une campagne antiraciste avec des images de singes crée le malaise© Capture d'écran Twitter, @stephen_mukisa
La peinture polémique de la campagne de sensibilisation présentée par la ligue italienne de football.
Suivez RT France surTelegram

Une campagne de sensibilisation antiraciste de la Ligue italienne de football a été jugée déplacée à cause de l'utilisation d'une peinture représentant trois singes, dans un pays où des cris de singe sont régulièrement adressés à des joueurs noirs.

Alors que des actes racistes sont régulièrement relevés dans les stades italiens, la ligue transalpine de football, la Serie A, s’est retrouvée au centre d’une polémique après avoir présenté son nouveau plan de lutte contre le racisme. Révélé le 16 décembre par Luigi De Servio, administrateur délégué de la Serie A, il prévoit notamment la ratification par les 20 clubs de première division italienne d’une charte contre le racisme.

Néanmoins, le message véhiculé par la ligue nationale de football a été parasité par la présentation de trois tableaux de Simone Fugazzotto représentant des portraits de singes, en gros plan, dont les visages sont entourés de traits colorés et qui doivent être exposés au siège de la Serie A à Milan.

D’après la ligue de football, ces œuvres ont «pour objectif de défendre les valeurs d’intégration, de multiculturalisme et de fraternité». «Avec ce triptyque, j'ai essayé de raconter que nous sommes des créatures complexes et passionnantes, que nous pouvons êtres tristes ou heureux, catholiques, musulmans ou bouddhistes, mais que au fond, ce qui détermine ce que nous sommes, ce sont nos actions et pas la couleur de notre peau», a de son côté expliqué l’artiste italien.

Vives réactions en Italie

Mais dans un pays où les joueurs noirs sont parfois la cible de cris de singe, le message a été pour le moins mal perçu. «Une fois de plus, le football italien laisse le monde sans voix. Dans un pays où les autorités restent incapables semaine après semaine de s'occuper du racisme, la Serie A lance une campagne qui ressemble à une mauvaise blague», a remarqué sur Twitter l’association FARE, qui lutte contre les discriminations dans le football. Elle considère que «ces créations sont un scandale, seront contre-productives et continueront la déshumanisation des personnes d'origine africaine». L’association a également appelé «les clubs progressistes de la ligue» à faire «entendre leur voix».

Un message parfaitement reçu par l’AS Roma, une des équipes de la capitale italienne. Sur Twitter, le club s’est dit «surpris de voir aujourd'hui sur les réseaux sociaux des singes peints sur des tableaux dans ce qui semble être une campagne de lutte contre le racisme lancée par la Serie A. Nous savons que la Ligue veut combattre le racisme, mais nous ne croyons pas que cela soit le bon moyen de le faire».

Malgré les campagnes de sensibilisation menées par la ligue italienne ou par l'UEFA, les comportements racistes continuent de se développer dans les stades. Depuis le début de la saison en Italie, Romelo Lukaku et Franck Kessié ont par exemple déjà été visés par des cris de singe.

Lire aussi : Selon Thuram, «les blancs pensent être supérieurs» et il y a du «racisme» dans la «culture blanche»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix