Consternation en Italie après les cris de singe adressés à Koulibaly lors d'un match

Consternation en Italie après les cris de singe adressés à Koulibaly lors d'un match© Alberto Lingria Source: Reuters
Le footballeur Kalidou Koulibaly lors du match de série A le 26 décembre à Milan en compagnie de Paolo Mazzoleni de l'Inter Milan, lors de l'annonce du carton rouge.

De nombreuses voix se sont levées après que le footballeur franco-sénégalais Kalidou Koulibaly a été victime d'imitations de singe durant tout un match à Milan, avant d'être finalement sorti par un carton rouge contestable.

Le 26 décembre, le défenseur franco-sénégalais Kalidou Koulibaly, jouant dans l'équipe napolitaine, a vécu un match éprouvant, harcelé par les cris de singe du début du match à sa sortie par carton rouge, alors qu'il affrontait l'Inter Milan à domicile.

Fier d’être sénégalais, français, napolitain, bref un homme

Le joueur a réagi dans un tweet rédigé en italien : «Je suis déçu de la défaite mais fier de ma couleur de peau, fier d’être sénégalais, français, napolitain, bref un homme.»

De nombreuses personnalités lui ont apporté leur soutien, tel le maire de Milan, Giuseppe Sala (centre-gauche). Dans un long post sur Facebook, l'édile a déclaré : «Je vais continuer à aller voir l'Inter, mais aux premiers "Bouuu" je vais faire un petit geste, je me lèverai et je m'en irai. Je le ferai pour moi, conscient du fait que ceux qui hurlent contre un athlète noir n'en auront rien à faire de ma réaction». «En attendant, je demande pardon à Kalidou Koulibaly, en mon nom et du Milan sain d'esprit qui veut témoigner que l'on peut se sentir frères malgré les temps difficiles dans lesquels nous vivons», a-t-il ajouté.

Aux premiers "Bouuu" je vais faire un petit geste, je me lèverai et je m'en irai.

Le footballeur star Cristiano Ronaldo s'est lui aussi insurgé contre les supporters racistes. «Dans le monde et dans le football, je veux toujours de l'éducation et du respect. Non au racisme et à toute forme de discrimination», a-t-il écrit.

L'Inter Milan recevait sur sa pelouse l'équipe napolitaine dans un match de série A au stade Giuseppe-Meazza. Dès le début de la rencontre, les cris de singe à l'encontre de Kalidou Koulibaly ont fusé. L'entraîneur napolitain Carlo Ancelotti s'en est immédiatement ému. «On a demandé à trois reprises au procureur fédéral la suspension du match à cause des cris racistes. Il y a eu des annonces faites au micro mais le jeu a continué. Ça a rendu Koulibaly nerveux. La prochaine fois, nous quitterons le terrain nous-mêmes, ce n'est pas acceptable», a-t-il conclu. 

On a demandé à trois reprises au procureur fédéral la suspension du match à cause des cris racistes

En seconde mi-temps, à un quart d'heure de la fin du match, alors que le score était de 0-0, Kalidou Koulibaly a reçu un carton jaune pour être allé au contact avec le joueur adverse Matteo Politano. Alors que le défenseur franco-sénégalais applaudissait ironiquement ce carton, l'arbitre en a dégainé un second, signifiant le rouge et son expulsion immédiate du terrain. Le joueur s'en est allé sous les cris de singe des supporters de Milan. L'équipe napolitaine a finalement perdu 0-1.

Football et racisme

Le milieu du football est régulièrement éclaboussé par des scandales racistes. Parmi les plus récents, le départ de la Mannschaft du joueur allemand d'origine turque Mesut Özil en juillet dernier. «Je ne jouerai plus pour l'Allemagne de matchs internationaux aussi longtemps que je ressentirai du racisme et du manque de respect à mon égard», s'est-il justifié.

Au PSG, la révélation en novembre dernier des pratiques de fichage ethnique dans le recrutement des joueurs a indigné la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui a demandé à la Fédération française de football et à la Ligue (LFP) «d'examiner ce dossier».

Lire aussi : Polémique sur l'origine ethnique des Bleus : l'exaspération du basketteur français Nicolas Batum

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»