«Non à l'Union européenne !» : A Varsovie, les nationalistes appellent à une «intifada polonaise»

«Non à l'Union européenne !» : A Varsovie, les nationalistes appellent à une «intifada polonaise» Source: Reuters
Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé à Varsovie pour célébrer l'indépendance de la Pologne, le 11 novembre.

Les nationalistes polonais ont défilé à Varsovie pour célébrer l'indépendance de leur pays. Cette marche a rassemblé des dizaines de milliers de personnes et a été marquée par de nombreux slogans patriotiques, anti-mondialistes et anti-sionistes.

«Dieu, honneur et patrie». Ce mot d'ordre a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de Polonais venus défiler à Varsovie ce 11 novembre 2019, pour célébrer l'indépendance de leur pays. La fin de la Première guerre mondiale a en effet été marquée par la renaissance de la nation polonaise après 123 ans d'occupation, le pays ayant été auparavant partagé entre les empires russe, allemand et autrichien.

Arborant le drapeau national, blanc et rouge, ainsi que des croix celtiques, symbole païen christianisé devenu l'emblème de nombreux mouvements nationalistes européens, les manifestants ont entonné plusieurs fois l'hymne polonais, ainsi que de nombreux slogans patriotiques. «Non à l'Union européenne !», a-t-on notamment pu entendre, alors qu'était inscrit sur une banderole au sein du cortège : «le nationalisme polonais est un patriotisme actif, pas du fascisme.» Les manifestants ont par ailleurs mis un point d'honneur à mettre en avant la «famille traditionnelle» et la «morale nationale», critiquant d'autre part durement l'immigration.

Une marche «patriotique, anti-mondialiste et politiquement incorrecte»

Sur Twitter, le député nationaliste Krzysztof Bosak a célébré «la plus grande manifestation patriotique, anti-mondialiste et politiquement incorrecte en Europe».

Il faut dire que la marche a également rassemblé des nationalistes venus de l'étranger : des militants hongrois étaient ainsi présents et une délégation du parti italien Force Nouvelle, néofasciste, catholique traditionaliste et antisioniste, s'est également rendue au rassemblement. Les manifestants ont en outre appelé à une «intifada polonaise». «On veut récupérer notre pays maintenant ! Plus d'excuses ! Plus de sionisme !», a-t-on ainsi pu lire sur une banderole. Un slogan affiché sur une tente a quant à lui fustigé «les milieux juifs qui réclament 300 milliards à la Pologne».

Une référence explicite à la loi 447, adoptée par le Congrès américain en 2018, qui dresse un inventaire des biens juifs spoliés par les nazis lors de l'occupation de la Pologne. Cette loi, qui vise à demander au gouvernement polonais une indemnisation des descendants de juifs déportés par les forces d'occupation allemande durant la Seconde guerre mondiale, a rencontré un forte opposition de la part de certains manifestants.

Lire aussi : Pologne, heurts entre nationalistes et forces de l'ordre en marge d'une Gay pride (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»