Un député hongkongais pro-Pékin victime d'une attaque au couteau (VIDEO CHOC)

Un député hongkongais pro-Pékin victime d'une attaque au couteau (VIDEO CHOC)© Thomas Peter Source: Reuters
Le député et avocat Junius Ho débattant avec un manifestant anti-gouvernemental, le 12 août 2019 (image d'illustration)

Un élu hongkongais pro-Pékin a été blessé le 6 novembre lors d'une attaque au couteau. Les violences se multiplient dans le territoire semi-autonome chinois, depuis le début des manifestations contre le gouvernement local, fin mars.

Junius Ho, un député de Hong Kong pro-Pékin, a été victime le matin du 6 novembre d'une attaque au couteau, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans la vidéo en question, on voit un individu offrir des fleurs à l'élu et avocat avant de lui asséner un violent coup à la poitrine. Junius Ho lui-même et ses collaborateurs ont rapidement maîtrisé l'assaillant, qui criait en cantonais: «Junius Ho, tu es une ordure !» Selon les forces de l'ordre, trois personnes, dont l'agresseur, ont été blessées au cours de cette attaque.

Attention : la vidéo ci-dessous peut heurter la sensibilité

L'élu était conscient au moment où il était conduit à l'hôpital par une ambulance, selon la chaîne publique chinoise CGTN.

Les faits sont survenus alors que l'élu menait campagne dans sa circonscription hongkongaise de Tuen Mun.

Junius Ho est, avec la dirigeante du gouvernement hongkongais Carrie Lam et le chef de la police Stephen Lo, l'une des bêtes noires des manifestants anti-gouvernementaux. D'après l'AFP, il avait fait notamment parler de lui en juillet dernier, après avoir été filmé serrant les mains d'hommes, soupçonnés d'appartenir aux groupes d'individus masqués et vêtus de blanc qui avaient passé à tabac des manifestants au moyen de battes et de bâtons, dans une station de métro en juillet. Ces individus avaient été accusés, notamment par des figures de l'opposition, d'appartenir aux Triades.

Des manifestations émaillées de violences

Cette agression survient dans un contexte politique extrêmement tendu à Hong Kong, depuis le déclenchement de mobilisations anti-gouvernementales.

Des manifestants ont commencé à descendre dans la rue fin mars pour protester contre un projet de loi hongkongais, qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine – un projet de loi que l'exécutif local a finalement retiré. Depuis lors, les manifestants demandent notamment l'introduction du suffrage universel et l'ouverture d'une enquête «indépendante» sur l'usage de la force par la police hongkongaise.

Les manifestations se sont régulièrement transformées en affrontements entre certains protestataires et les forces de l'ordre, les premiers mobilisant parfois des équipements et techniques impressionnants (lanceurs de grenade M320 selon le média public chinois CGTN, lasersmultiples projectiles dont des briques), les seconds répliquant en usant notamment de gaz lacrymogènes et de tirs de balles en caoutchouc. Un manifestant avait également été blessé par balle le 1er octobre, jour de fête nationale chinoise. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent, enfin, des individus prenant à partie des journalistes.

Lire aussi : Hong Kong : un journaliste du service public touché par un projectile en flammes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»