Hong Kong: heurts avec la police lors de rassemblements malgré l'interdiction de manifester (VIDEOS)

Hong Kong: heurts avec la police lors de rassemblements malgré l'interdiction de manifester (VIDEOS)© Kai Pfaffenbach Source: Reuters
Des manifestants incendient une barricade à Hong Kong le 31 août 2019.

Des milliers de personnes ont bravé l'interdiction de manifester, notamment en organisant des rassemblements religieux. Dans un autre quartier, des manifestants ont lancé des cocktails Molotov sur la police, qui a fait usage de gaz lacrymogènes.

En dépit de l'interdiction de manifester émise par la police, des dizaines de milliers de personnes sont descendues défiler dans les rues de Hong Kong ce 31 août.

Cocktails Molotov, barricade incendiée et lacrymogènes, le coeur de Hong Kong a encore plongé dans le chaos avec de violents affrontements entre policiers et manifestants qui sont sortis malgré la pluie et les interdictions pour envahir à nouveau les rues.

Pour contourner l'interdiction, des appels avaient été lancés à organiser des rassemblements religieux, qui ne nécessitent pas les mêmes autorisations. Ainsi, dans un stade du quartier de Wanchai, des manifestants ont pris part à une «Marche de prière pour les pécheurs», et ont entonné plusieurs Alleluia retentissants.

C'est en citant les échauffourées du 25 août – parmi les plus graves depuis le début de la contestation en juin – que les autorités ont justifié la décision d'interdire la manifestation. En prévision de heurts, la police a érigé de nouvelles barrières autour du Bureau de liaison et mis en place des barrages, poussant les manifestants à faire demi-tour.

Cocktails Molotov

Alors que des dizaines de milliers de personnes défilaient vêtus de noir –la couleur emblématique du mouvement– dans d'autres quartiers de l'ex-colonie britannique, la police hongkongaise a tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser un rassemblement près des bâtiments du gouvernement local.

Les manifestants, qui ont enfoncé les barrières autour du complexe abritant le Parlement et le siège de l'exécutif hongkongais, ont de leur côté jeté des pierres et des cocktails Molotov sur la police. Ils ont également incendié une grande barricade près du QG de la police, selon l'AFP. 

Les forces de l'ordre les ont repoussés à grand renfort de lacrymogènes, avec l'intervention des canons projetant notamment un liquide bleu. Des médias locaux rapportent que ce colorant doit permettre d'identifier ensuite les suspects.

La veille, plusieurs figures du mouvement de contestation hongkongais – dont Joshua Wong, Agnes Chow et un député – avaient été arrêtées. Plus de 900 personnes ont au total été interpellées depuis juin, mais la police, par la voix de son porte-parole, a nié vouloir saper les manifestations du week-end.

Lire aussi : Hong Kong : arrestation des principaux leaders du mouvement de contestation

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»