«Monsieur sécurité»? Netanyahou évacué en plein discours alors que les sirènes d'alerte retentissent

«Monsieur sécurité»? Netanyahou évacué en plein discours alors que les sirènes d'alerte retentissent© Capture d'écran d'une vidéo diffusée par Haaretz.com (Twitter, @haaretzcom)
Benjamin Netanyahou évacué lors d'une conférence à Ashdod, le 10 septembre 2019.

Quelques heures après la promesse électorale explosive d'annexer un pan de Cisjordanie, Benjamin Netanyahou a dû être évacué lors d'un discours de campagne à Ashdod, alors que les sirènes d'alerte roquettes retentissaient.

Des sirènes annonçant des tirs de roquettes imminents depuis la bande de Gaza ont retenti ce 10 septembre à Ashdod, dans le sud d'Israël, alors que Benjamin Netanyahou y donnait une conférence dans le cadre de sa campagne pour les élections législatives du 17 septembre. Le Premier ministre israélien a été contraint de quitter la scène en plein discours, évacué par une équipe d'agents de sécurité, devant son auditoire. 

La scène, filmée, a rapidement été diffusée sur les réseaux sociaux. «Netanyahou, "Monsieur sécurité" est exfiltré du rassemblement de campagne suite à l'attaque à la roquette sur Gaza», a commenté sur Twitter le quotidien israélien Haaretz.

«Lors du rassemblement électoral de [Benjamin] Netanyahou à Ashdod des roquettes tirées vers la ville», a relaté Amichai Stein, correspondant pour la télévision israélienne Kan. En illustration de cette information, le journaliste a publié sur Twitter une vidéo montrant un point lumineux se déplacer dans le ciel nocturne. Les sirènes d'alerte ainsi qu'une déflagration sont également audibles.

Cette scène pourrait compromettre, aux yeux de certains électeurs, l'image de «Monsieur sécurité» sur laquelle s’appuie Benjamin Netanyahou en cette période de campagne pré-électorale. 

Des roquettes tirées après une promesse d'annexion

Plus tôt dans la journée, Benjamin Netanyahou s'était engagé, en cas de réélection, à «appliquer la souveraineté israélienne» à la vallée du Jourdain. Il s'agit d'une région de Cisjordanie où sont implantées des colonies israéliennes depuis la création de l'Etat hébreu et où, depuis 2005, seuls les Palestiniens possédant une pièce d'identité délivrée par l'administration israélienne et attestant d'une adresse dans la région, ont le droit d'y résider.

Une telle promesse de campagne n'a pas manqué de provoquer de vives réactions à l'international, plus particulièrement au Moyen-Orient. 

Lire aussi : Netanyahou scandalise le Moyen-Orient en promettant d'annexer la vallée du Jourdain s'il est réélu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»