Au lendemain de heurts avec la police, des manifestants perturbent l'accès à l'aéroport de Hong Kong

Au lendemain de heurts avec la police, des manifestants perturbent l'accès à l'aéroport de Hong Kong© Tyrone Siu Source: Reuters
Des manifestants bloquent un accès à l'entrée de l'aéroport de Hong Kong, le 1er septembre 2019.

Alors que Hong Kong – aux prises depuis plusieurs semaines avec le plus grand mouvement de contestation de son histoire – a été le théâtre de violences entre manifestants et forces de l'ordre la veille, une mobilisation a été organisée à l'aéroport.

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées ce 1er septembre à l'aéroport international de Hong Kong – pour contester la politique jugé pro-Pékin de son exécutif – et ont tenté d'en perturber les accès, en construisant notamment des barricades sur les routes y menant.

Des manifestants vêtus de noir, portant des masques et se cachant derrière des parapluies pour échapper à la surveillance des caméras ont érigé des barricades au terminal d'autobus de l'aéroport.

A l'extérieur d'un des terminaux, des manifestants ont empilé des chariots à bagages pour former des barricades et détruit les caméras de surveillance avant d'être chassés par la police. 

Les opérateurs de l'Airport Express, le train à grande vitesse reliant l'aéroport international de Hong Kong, le huitième le plus fréquenté au monde, et le centre de l'ex-colonie britannique, ont suspendu le service, sans donner d'explication.

Au lendemain de heurts avec la police, des manifestants perturbent l'accès à l'aéroport de Hong Kong© Tyrone Siu Source: Reuters
Des manifestants se rassemblent devant l'aéroport, à Hong Kong, en Chine, le 1er septembre 2019.

Beaucoup de manifestants se sont ensuite déplacés vers la ville de Tung Chung, par laquelle passe l'unique route menant à l'aéroport. Ils ont utilisé des tuyaux pour inonder la station de métro de cette localité et brûlé au passage un drapeau chinois, un geste susceptible de provoquer la fureur de Pékin.

Aucune perturbation des vols n'était dans l'immédiat signalée, mais nombre de passagers coincés dans les embouteillages provoqués par ces actions ont été contraints de finir à pied le trajet menant à l'aéroport.

Au lendemain de heurts avec la police, des manifestants perturbent l'accès à l'aéroport de Hong Kong© Tyrone Siu Source: Reuters
Des manifestants utilisent des chariots et une barrière en guise de barricade pour bloquer l'entrée de l'aéroport de Hong Kong, en Chine, le 1er septembre 2019.

Les manifestants n'ont en théorie plus le droit de protester à l'aéroport, en vertu d'un arrêté qui avait été pris le mois dernier après que des rassemblements dans ses terminaux eurent dégénéré et affecté des centaines de vols. Mais ils se sont souvent affranchis des interdictions.

La veille, des milliers de personnes avaient bravé l'interdiction de manifester, notamment en organisant des rassemblements religieux. Des manifestants ont lancé des cocktails Molotov sur la police – qui a fait usage de gaz lacrymogènes – avant d'enfoncer les barrières autour du complexe abritant le Parlement et le siège de l'exécutif hongkongais. Ils ont également jeté des pierres sur la police et incendié une grande barricade près du QG de la police. 

Des scènes chaotiques se sont poursuivies dans toute la ville pendant la soirée, la police pourchassant les manifestants jusque dans les stations de métro. Une vidéo tournée par un média local montre notamment des forces de police chargeant et tabassant une foule tapie dans un wagon. On y voit un homme hurler alors que, à genou, tentant de protéger une amie, il est aspergé de gaz poivré.

L'organisation Amnesty International a demandé une enquête sur les violences dans le métro.

«La sécurité des policiers et de la population est gravement menacée par cette escalade de la violence et l'utilisation de plus en plus fréquente par les manifestants d'armes meurtrières», a affirmé la police dans un communiqué. 

Lire aussi : Hong Kong : arrestation des principaux leaders du mouvement de contestation

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»