Echange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine : la date reportée selon l’avocat des détenus

Echange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine : la date reportée selon l’avocat des détenus© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Des marins ukrainiens arrêtés par la Russie en novembre 2018 (image d'illustration).

La date de l'échange de prisonniers entre la Russie et l'Ukraine, initialement prévu les 28 et 29 août, a été reportée, selon l'avocat de plusieurs Russes condamnés en Ukraine.

L’avocat de plusieurs Russes condamnés en Ukraine, Valentin Rybine, a déclaré à l'agence TASS ce 28 août que l’échange de détenus prévu entre la Russie et l’Ukraine avait été ajourné. L'échange serait reporté pour une durée indéterminée. Pour l'avocat, des forces dans l'entourage du président ukrainien Volodymyr Zelensky souhaiteraient très probablement faire échouer cet échange.

Valentin Rybine avait plus tôt évoqué les 28 et 29 août comme dates probables pour l'échange de prisonniers entre la Russie et l'Ukraine.

Le média russe RBK, citant des sources proches du dossier, avait affirmé le 22 août que Moscou et Kiev avaient provisoirement accepté d'échanger 33 Russes détenus en Ukraine contre 33 Ukrainiens détenus en Russie.

Selon des sources citées par plusieurs médias russes, la Russie est prête à renvoyer en Ukraine les marins arrêtés lors de l’incident du détroit de Kertch en novembre 2018, ainsi que des Ukrainiens accusés d'activités terroristes, de possession illégale d'armes à feu et d'insultes envers les représentants des autorités locales.

D'après le journal ukrainien KP du 23 août, l'Ukraine serait de son côté d'accord pour libérer quelques anciens militaires ukrainiens s'étant engagés dans l’armée russe après le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie en 2014 avant d'être arrêtés à la frontière en 2016. Mais aussi un citoyen russe accusé de participation dans les événements du 2 mai 2014 à Odessa, où, lors d'un incendie, 48 personnes ont trouvé la mort ; des bénévoles accusés d'activités militaires dans les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ; un ancien combattant des forces spéciales ukrainiennes Berkout ayant déserté en Crimée avant d'être capturé ; un employé du «ministère de la Sécurité d'Etat» de la république populaire de Donetsk ; ainsi que plusieurs autres individus au sujet desquels la presse n'a pas ou peu d'informations.

Lire aussi : La Russie et l'Ukraine auraient convenu d'un échange de 33 prisonniers chacun

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»