La Russie et l'Ukraine auraient convenu d'un échange de 33 prisonniers chacun

La Russie et l'Ukraine auraient convenu d'un échange de 33 prisonniers chacun© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Des marins ukrainiens arrêtés par la Russie en novembre 2018 (image d'illustration).

Plus de 5 ans après le début de la crise ukrainienne, Moscou et Kiev auraient, pour la première fois, trouvé un accord d'échange de prisonniers. Le journaliste russe Kirill Vychinski et le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov ne seraient pas concernés.

Moscou et Kiev auraient provisoirement accepté d'échanger 33 Russes détenus en Ukraine contre 33 Ukrainiens détenus en Russie. C'est ce qu'affirme le média russe RBK, citant des sources proches du dossier.

De même source, la représentante ukrainienne pour les droits humains, Lioudmila Denissova, qui représente Kiev dans le processus d'échange, se trouverait déjà à Moscou.

RBK affirme également que l’échange de prisonniers entre l’Ukraine et la Russie se déroulera du 28 au 29 août. Le rédacteur en chef de RIA Novosti en Ukraine, Kirill Vychinski – en détention préventive depuis plus d’un an en Ukraine – ne fera pas partie de cet échange, selon les sources citées par RBK. Le sort du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov reste inconnu, toujours selon le média RBK.

Si les autorités russes n'ont pas confirmé l'information, interrogé sur cette question par la presse plus tôt dans la journée le 22 août, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que des échanges entre les représentants de la Russie et de l'Ukraine avaient eu lieu au sujet des détenus.

Lors d’un point presse, il a également noté – sans plus de précisions – que les dirigeants russes et français, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, avaient abordé le sujet de l'échange de détenus en Russie et en Ukraine lors de leur rencontre au fort de Brégançon.

Interrogée sur le même sujet, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, n’a pas souhaité commenter. «Cette information existe, mais je ne peux pas la partager. Toutes ces questions doivent être résolues par des professionnels, des autorités compétentes sur une base légale, et c’est ce qui sera fait», a-t-elle fait savoir.

Marins ukrainiens contre anciens militaires ?

Selon des sources citées par plusieurs médias russes, la Russie est prête à transférer à Kiev les marins ukrainiens arrêtés lors de l’incident du détroit de Kertch en novembre 2018, ainsi que des ukrainiens accusés d'activité terroriste, de possession illégale d'armes à feu et d'insultes envers les représentants des autorités locales.

D'après le journal ukrainien KP du 23 août, l'Ukraine de son côté serait d'accord pour transférer quelques anciens militaires ukrainiens qui se sont engagés dans l’armée russe après le rattachement de la Crimée en 2014 avant d'être arrêtés à la frontière en 2016. Mais aussi un citoyen russe accusé de participation dans les événements du 2 mai 2014 à Odessa, où, lors d'un incendie, 48 personnes ont trouvé la mort ; des bénévoles accusés d'activités militaires dans les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ; un ancien combattant des forces spéciales Berkout de l’Ukraine ayant déserté en Crimée, avant d'être capturé ; un employé du «ministère de la Sécurité d'Etat» de la république populaire de Donetsk ; ainsi que plusieurs autres personnes dont peu d’information est connue de la presse.

Lire aussi : Kiev propose à la Russie d'«échanger» Kirill Vychinsky contre Oleg Sentsov

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»