Le journaliste russe Kirill Vychinsky a été libéré

Le journaliste russe Kirill Vychinsky a été libéré Source: Sputnik
Le journaliste russe Kirill Vychinsky, à Kiev, le 28 août 2019.

Le journaliste russe, accusé de «haute trahison», était incarcéré depuis plus d'un an à titre préventif. Il a été libéré ce 28 août.

Le journaliste russe Kirill Vychinsky, qui était incarcéré en Ukraine depuis mai 2018, à titre préventif pour «haute trahison» a été remis en liberté ce 28 août. En contrepartie, il s'est engagé à se présenter devant le tribunal lors de son prochain procès. L'ancien directeur du site RIA Novosti Ukraine, filiale de l’agence de presse russe RIA Novosti, a déclaré que les accusations portées à son encontre étaient «tellement absurdes» qu'il avait «intérêt à prouver leur caractère absurde» devant la justice.

Il avait été arrêté et emprisonné de manière préventive pour «haute trahison» après les accusations des procureurs, qui lui reprochaient d'avoir soutenu les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Le journaliste a nié les accusations portées contre lui, insistant sur le fait que sa couverture des événements était équilibrée. Si sa culpabilité est prouvée, il risque jusqu'à 15 ans de prison.

Le mois dernier, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'était dit «prêt à échanger Vychinsky» contre «[Oleg] Sentsov», le cinéaste condamné à 20 ans de prison pour terrorisme. Lors de son audience le 28 août, Kirill Vychinsky s'est dit opposé à tout échange de prisonniers. «J'ai refusé d'être échangé il y a longtemps et je maintiens ma position», a-t-il réaffirmé. Il a également appelé le tribunal à prendre des décisions équitables «reflétant la réalité», s'inquiétant de possibles «pressions politiques».

Réagissant à cette remise en liberté sur Facebook, Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe, l'a jugée comme «la première étape sur la voie de la justice».

Kirill Vychinsky a longtemps affirmé que les poursuites engagées contre lui constituaient une persécution politique ayant pour but de renforcer le pouvoir du président ukrainien de l'époque Petro Porochenko, qui avait échoué à se faire reconduire à la tête du pays en avril dernier face à Volodymyr Zelensky.

Cette libération intervient alors que le média russe RBK annonçait il y a quelques jours un possible accord d'échange de 66 prisonniers entre la Russie et l'Ukraine.

Lire aussi : Incarcéré depuis 15 mois, le journaliste russe Vychinsky dans les limbes de la justice ukrainienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»