Crise migratoire : comment les passeurs abandonnent les migrants sur un canot en pleine mer (VIDEO)

Crise migratoire  : comment les passeurs abandonnent les migrants sur un canot en pleine mer (VIDEO)© REUTERS/Jon Nazca
Des migrants attendent de débarquer dans un port de Malaga en octobre 2018 (image d'illustration).

L’agence européenne Frontex a, semble-t-il, décidé de montrer son efficacité. Une vidéo publiée sur son compte Twitter montre des images jusque-là plutôt rares où l'on voit des passeurs placer des migrants dans un canot qui sera largué par la suite.

L’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, Frontex, a-t-elle choisi de jouer la transparence en matière de crise migratoire ? Le 22 juin, l'agence qui a pour mission de surveiller les frontières communes des pays membres de l'Union européenne a publié un fil de tweets (thread en anglais) rédigés avec un ton peu institutionnel. «Attends. Attends. Pourquoi ce chalutier remorque-t-il un canot en bois vide vers le large ???», commente Frontex dans un premier tweet vidéo. Selon Le Parisien, les images ont été tournées à environ une centaine de kilomètres des côtes de l'île italienne de Lampedusa, à mi-chemin avec la Libye.

«Les experts de Frontex qui ont repéré ça depuis les airs ont eu une bonne intuition. Et comme on pouvait s'y attendre [...] un flot continu de personnes est sorti de sous le pont du chalutier pour aller dans le [canot]», poursuit, de manière très narrative le compte Twitter de l'agence. Et d'ajouter, faisant référence aux passeurs : «C'est clairement un cas de "navire mère" utilisé par des criminels.»

En juin 2018, face à l'évidence de la crise migratoire en Europe – et de ses effets sur l'opinion publique, l'Union européenne annonçait sa volonté d'accorder beaucoup plus de moyens à Frontex. 21 milliards d'euros devaient être alloués à la protection des frontières, et les effectifs de Frontex passer de 1 000 à 10 000 employés, avec des moyens matériels plus modernes.

Lire aussi : Sur l'immigration, Belloubet prévient : «On ne l'arrêtera pas, c'est un phénomène mondial» (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»