En visite à Moscou, les opposants syriens ont salué l'effort diplomatique russe au Proche-Orient

En visite à Moscou, les opposants syriens ont salué l'effort diplomatique russe au Proche-Orient Source: RIA NOVOSTI
Sergueï Lavrov rencontre les représentants de l'opposition syrienne à Moscou

Le chef de la diplomatie russe a reçu ce lundi plusieurs responsables de blocs d’opposition politique syriens, a fait savoir le service de presse du ministère des Affaires étrangères russe.

Le diplomate russe a rencontré à Moscou le coordinateur général du Comité national de coordination pour les changements démocratiques en Syrie, Hassan Abdel Azim, les membres du Front national syrien pour les changements et la libération, du Parti kurde de l'union démocratique et de la communauté assyrienne.

Lors de leur visite, les parties ont abordé en premier lieu l’initiative du président russe Vladimir Poutine à propos de la formation d’une coalition antiterroriste de toutes les forces concernées, dont l’armée syrienne, irakienne, les forces de l’opposition de la Syrie et des kurdes, afin de faire face à l’avancée de l’organisation djihadiste Daesh.

En savoir plus : Sergueï Lavrov : Nous devons tous nous réunir pour combattre un ennemi commun - Daesh

La question de la solution pacifique à la crise politique syrienne a également été au centre des discussion lundi à Moscou. «Les opposants syriens ont hautement apprécié les efforts diplomatiques de la Russie» dans ce contexte, lit-on dans un communiqué du service de presse du ministère.

La visite des responsables syriens à Moscou s’inscrit dans une série de rencontres similaires qu’a déjà eu le chef de la diplomatie russe avec les représentants de différents groupe politiques en Syrie. Début août, il avait reçu le président de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution Khaled al-Khoja, ainsi qu’un membre du Comité national de coordination pour les changements démocratiques, l’écrivain syrien Haytham Manna.

La Syrie est plongée dans le chaos depuis la début de la guerre civile en 2011. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, basé à Londres, elle aurait fait entre 230 618 et 320 000 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»