Pour le Parlement allemand, le mouvement BDS est «antisémite»

Pour le Parlement allemand, le mouvement BDS est «antisémite» © Zinyange Auntony Source: AFP
Manifestation du mouvement BDS au centre commercial Killarney à Johannesburg le 25 octobre 2014. (image d'illustration)

Après une proposition des deux partis au pouvoir, le Parlement allemand a adopté une motion qualifiant le mouvement BDS d'antisémite. L'AfD s'est abstenue, demandant une interdiction totale du mouvement, et Die Linke (gauche radicale) a voté contre.

Le Parlement allemand a adopté le 17 mai à une large majorité une motion condamnant le mouvement anti-israélien Boycott Desinvestissment Sanctions (BDS), qu'il juge antisémite.

Les parlementaires ont estimé que les appels de ce mouvement à boycotter d'Israël «rappellent la période le plus terrible de l'histoire allemande». Le texte, non contraignant, appelle le gouvernement à ne pas financer ou soutenir des groupes qui remettent en question le droit d’Israël à exister ou à se défendre.

«Le mode argumentaire et les méthodes du mouvement BDS sont antisémites», ont déclaré les porteurs de cette motion adoptée par le parlement allemand. Celle-ci avait toutes les chances d'être votée puisqu'elle était soumise par les plus grands partis de la chambre basse (Bundestag), l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel et son allié bavarois CSU, ainsi que le parti social-démocrate (SPD), qui gouvernent ensemble depuis plus d'un an. Les Verts et les libéraux du FDP s'y étaient aussi joints.

«Les autocollants "Don't buy" du mouvement BDS sur les produits israéliens évoquent inévitablement par association le mot d'ordre nazi : "N'achetez pas chez les juifs"», est-il écrit dans la motion.

Le Bundestag «condamne toutes les déclarations antisémites (...) soit-disant formulées comme une critique contre la politique israélienne mais qui sont en réalité une expression de haine envers les juifs et leur religion», souligne la motion.

Le parti de droite nationaliste Alternative pour l'Allemagne (AfD) avait lui aussi présenté une motion pour condamner BDS, mais, plus radical, il avait réclamé lui l'interdiction le mouvement. Il s'est donc abstenu.

Le vote s'est tenu à la veille de la finale du concours de l'Eurovision à Tel-Aviv, que le BDS a appelé à boycotter. «Israël utilise l’Eurovision pour blanchir ses terribles crimes contre le peuple palestinien», explique l'organisation sur son site internet. Un appel soutenu par une cinquantaine de personnalités britanniques, dont les chanteurs Peter Gabriel et Roger Waters ou le cinéaste Ken Loach. 

Netanyahou salue la motion allemande, le BDS parle d'une «trahison»

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s'est réjoui de cette décision. «Je salue le Bundestag pour l'importante décision qui reconnaît le BDS comme un mouvement antisémite et proclame qu'on ne peut pas lui verser de financement», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le mouvement BDS a déploré l'association faite par le Parlement allemand entre «la défense des droits des Palestiniens et l'antisémitisme». «C'est une trahison du droit international, de la démocratie allemande et de la lutte contre le réel racisme anti-juif», a déoploré le mouvement sur son compte Twitter.

Bête noire des autorités israéliennes, le BDS est une campagne mondiale de boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël destinée à obtenir la fin de l'occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens.



Lire aussi : Londres : des milliers de personnes défilent pour la Palestine en présence d'Ahed Tamimi (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»