Election de Zelensky en Ukraine : une «chance» d'améliorer les relations entre Kiev et Moscou ?

Election de Zelensky en Ukraine : une «chance» d'améliorer les relations entre Kiev et Moscou ?© Yuri KADOBNOV Source: AFP
Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, ici le 17 avril 2019.

Après l'élection du nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev s'est dit confiant concernant la possibilité d'une amélioration des relations avec l'Ukraine, ajoutant toutefois n'avoir guère «d'illusions»

Au lendemain de l'élection de Volodymyr Zelensky, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev s'est voulu optimiste. «Il y a une chance d'amélioration de la coopération avec notre pays», a-t-il déclaré sur sa page Facebook ce 22 avril. Dmitri Medvedev est le premier haut responsable russe à réagir depuis la large victoire (73% des suffrages) de Volodymyr Zelensky, un comédien sans expérience en politique, face au président sortant, Petro Porochenko. Le Premier ministre russe a toutefois tempéré son propos, estimant n'avoir guère «d'illusions». «Nul doute que le nouveau chef de l'Etat utilisera la même rhétorique envers la Russie que celle utilisée durant sa campagne», a-t-il affirmé.

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a pour sa part estimé : «En ce qui concerne les élections en Ukraine, il est pour le moment trop tôt pour évoquer [...] la possibilité d'un travail en commun. Il ne sera possible de juger qu'avec des cas spécifiques.»

Pourtant, le nouveau président ukrainien a, pendant la campagne électorale, pris des positions plus nuancées vis-à-vis de la Russie. A la différence de son adversaire qui avait fait le pari d'une rhétorique résolument antirusse et va-t-en guerre.

Volodymyr Zelensky doit surtout sa victoire de ce 21 avril à sa notoriété acquise à la télévision ukrainienne et sur les réseaux sociaux. Et lors de ses rares déclarations de politique étrangère, il s'est notamment déclaré  confiant quant à la recherche d'une solution pacifique, diplomatique avant tout, au conflit dans le Donbass, où les républiques autoproclamées de Lougansk et Donetsk continuent de faire face à l'armée régulière de Kiev. 

Volodymyr Zelensky s'est également employé, en tant que candidat, à dépassionner la question de la Crimée, rattachée à la Fédération de Russie en mars 2014 après un référendum, sans pour autant renoncer à la fermeté. Le soir de son élection, à l'occasion de sa première prise de parole, il a fait part de sa volonté de «relancer» le processus de paix dans la région du Donbass (située à l'est de l'Ukraine), dans le cadre des accords de Minsk II signés en février 2015.

Lire aussi : Elu président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky saura-t-il «casser le système» ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»