Algérie : l'ancien Premier ministre réclame la démission de Bouteflika

Algérie : l'ancien Premier ministre réclame la démission de Bouteflika © Ryad Kramdi Source: AFP
Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, à Alger, le 31 janvier 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Ahmed Ouyahia, ancien Premier ministre algérien, a officiellement demandé au président Abdelaziz Bouteflika de démissionner. Dans un communiqué reçu par l'AFP, il explique que le but de son initiative est de «faciliter la période de transition».

L'ancien Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, récemment limogé, a recommandé ce 27 mars dans un communiqué envoyé à l'AFP «la démission du président de la République [...] dans le but de faciliter la période de transition».

Secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), principal allié du parti (FLN) d'Abdelaziz Bouteflika, le chef du gouvernement a tenu ces propos au lendemain de l'appel du plus haut-gradé de l'armée au départ du président algérien, affaibli par la maladie et contesté par la rue.

Ahmed Ouyahia est un fidèle de d'Abdelaziz Bouteflika, dont il a été trois fois le Premier ministre depuis 2003. Très impopulaire, il a été sacrifié le 11 mars pour tenter –vainement – de calmer la rue dont il était l'une des têtes de Turc principales. Cible depuis le 22 février d'une contestation sans précédent, Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 20 ans, est lâché peu à peu par ses plus fidèles soutiens et semble de plus en plus isolé face à une mobilisation populaire qui ne faiblit pas.

Le 26 mars, le chef d'état-major de l'armée, le général Ahmed Gaïd Salah, a proposé l'application de l'article 102 de la Constitution. Cet article prévoit l'intérim en cas de démission du chef de l'Etat ou d'incapacité à assumer ses fonctions «pour cause de maladie grave et durable».

Agé de 82 ans, Abdelaziz Bouteflika est affaibli par les séquelles d'un accident vasculaire cérébral qui, depuis 2013, l'empêchent de s'adresser de vive voix aux Algériens et rendent rares ses apparitions publiques.

Lire aussi : Algérie : «C’est la fin de l’ère Bouteflika» (ENTRETIEN)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix