Attentat au musée juif de Bruxelles : Mehdi Nemmouche déclaré coupable

Attentat au musée juif de Bruxelles : Mehdi Nemmouche déclaré coupable © Yves Herman Source: Reuters
Une unité spéciale de police garde le palais de justice à Bruxelles dans l'attente du verdict du procès de Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, le 7 mars 2019.

Au terme d'un procès démarré le 10 janvier et de trois jours de délibérations, le Français Mehdi Nemmouche a été déclaré coupable de quatre assassinats à caractère terroriste au musée juif de Bruxelles le 24 mai 2014.

Le verdict, retardé, est tombé peu après 19h. Mehdi Nemmouche est déclaré coupable d'avoir exécuté quatre personnes au musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014. Il est condamné pour avoir commis une infraction terroriste. La préméditation est retenue. 

Son complice Nacer Bendrer a été reconnu comme co-auteur d'assassinat terroriste avec Mehdi Nemmouche.

La Cour d'assises devrait finalement se prononcer le 11 mars sur leurs peines.

Le parquet requiert la perpétuité pour Mehdi Nemmouche. Les 12 jurés tirés au hasard et trois magistrats professionnels avaient débuté leurs délibérations le 5 mars à huis clos. Ils devaient répondre à 56 questions sur la culpabilité des deux accusés, le caractère terroriste des faits, la préméditation ou encore sur l'innocence des prévenus.

Au terme du procès, le 4 mars, Mehdhi Nemmouche avait nié les faits, assurant avoir été «piégé». Le prévenu s'était calqué sur la thèse longuement développée par son avocat Sébastien Courtoy lors de sa plaidoirie la semaine précédente. A en croire ce dernier, son client n'était pas le tueur du musée. Il aurait été «piégé» par de supposés agents de services étrangers (iraniens ou libanais), désireux de l'impliquer dans «une exécution ciblée d'agents du Mossad», les services secrets israéliens. Cette thèse a été qualifiée de «délirante» par les parties civiles.

Le procès avait été marqué par les témoignages de deux anciens otages de Daesh qui affirmaient que Mehdi Nemmouche avait été leur geôlier. Ils avaient décrit les tortures et le sadisme de leur bourreau.

Le procès du délinquant multirécidiviste avait démarré le 10 janvier. Il était accusé d'avoir fait irruption dans le musée juif de Bruxelles et d'avoir tiré, abattant un couple de touristes israéliens, une bénévole française et un employé du Musée. Lors de son interpellation, les policiers avaient trouvé sur lui un fusil de type Kalachnikov et une arme de poing, tous deux vraisemblablement utilisés lors de l’assaut du musée juif. Des vidéos sur lesquelles Mehdi Nemmouche revendiquait l’attaque avaient également été trouvées sur lui. 

Lire aussi : Procès de la tuerie du musée juif : Mehdi Nemmouche affirme avoir été «piégé»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter