Algérie : manifestations d'étudiants dans le centre d'Alger (IMAGES)

Algérie : manifestations d'étudiants dans le centre d'Alger (IMAGES)© RYAD KRAMDI Source: AFP
Une étudiante dans la rue le 5 mars à Alger (image d'illustration).

Ce 5 mars, au moins un milliers de jeunes, principalement des étudiants, ont investi les rues du centre d'Alger afin de protester contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat.

Un millier d'étudiants venus des différentes universités d'Alger défilent à nouveau ce 5 mars au matin dans le centre de la capitale algérienne contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat, ainsi que l'a constaté une journaliste de l'AFP.

«Hé Bouteflika, il n'y aura pas de cinquième mandat !», «Ramenez les commandos de l'armée et la BRI (unité d'intervention de la police), il n'y aura pas de cinquième mandat !», chantent les étudiants, largement applaudis par les badauds sur les trottoirs ou à coups de klaxons par les automobilistes.

Les étudiants s'étaient donné rendez-vous via les réseaux sociaux devant la Grande-Poste, bâtiment emblématique du cœur d'Alger. La police, déployée en nombre dans le centre de la capitale, où toute manifestation est interdite depuis 2001, n'est pas intervenue.

Le président Abdelaziz Bouteflika, 82 ans et affaibli depuis 2013 par les séquelles d'un AVC, est la cible d'une contestation jamais vue depuis qu'il a été élu à la tête de l'Etat il y a 20 ans et déclenchée par l'annonce de sa candidature à un cinquième mandat.

L'enregistrement de sa candidature, le 3 mars, au Conseil constitutionnel a été assortie d'engagements destinés à calmer la colère: ne pas aller au bout de son mandat et quitter le pouvoir après une série de réformes profondes notamment. Des promesses qui n'ont pas atteint leur but.

«Non, c'est non! Il n'a pas compris le message du peuple ? On va lui faire comprendre aujourd'hui et encore plus vendredi», premier jour de weekend et jour de mobilisation massive ces deux dernières semaines, selon Selma, étudiante en mathématiques à Alger.

Lire aussi : Crise en Algérie : le difficile rôle d’équilibriste de Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»