«Dismaland», le parc d'attractions glauque de Banksy ouvre ses portes

«Dismaland», la nouvelle oeuvre décalée de Banksy.© Suzanne Plunkett Source: Reuters
«Dismaland», la nouvelle oeuvre décalée de Banksy.

Le plus secret des artistes de Street-Art, Banksy, va ouvrir une exposition sur le thème du parc d'attractions. Située dans le Sud-Ouest de l'Angleterre, son oeuvre s'étend sur plusieurs hectares et est une version glauque de Disneyland.

«Je souhaite que tous les habitants de Weston puissent avoir l'occasion une fois de plus de se tenir dans une flaque d'eau boueuse en mangeant des frites froides au son des pleurs d'enfants». Voilà comment Banksy semble décrire l'ambiance qui rêgne dans son parc à thèmes. 

Et pour cause, le «Bemusement park Dismaland» («Le parc de la perplexité») est volontairement glauque, triste et a des aspects de fête forraine hantée.

Il se trouve dans le Somerset, à Weston-super-Mare sur le terrain du parc de loisirs désaffecté Tropicana, fermé en 2000 faute de visiteurs.

A «Dismaland», boue, mauvaises herbes et rouille sont partout. Et pour couronner le tout, un ciel gris et froid et des agents d'accueils à la mine aigrie et patibulaire.

Il comprend 18 oeuvres et «attractions» toutes plus farfelues les unes que les autres. Entre autres, une oeuvre représentant Cendrillon, agonisant après que son carosse se soit retourné dans un accident ou encore un camion anti-émeutes utilisé durant les heures les plus noires du conflit en Irlande du Nord et transformé en toboggan pour enfants.

L'artiste, qui a avoué avoir «adoré le Tropicana étant gamin», assure que c'est pour lui «un honneur» de pouvoir redonner vie à l'endroit.

Le plan de «Dismaland». © capture d'écran
Le plan de «Dismaland».

«Dismaland» sera ouvert durant six semaines et présentera, outre les oeuvres de Banksy, les travaux d'artistes tels que Damien Hirst, Jenny Holzer ou encore Jimmy Cauty. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales