Etats-Unis : une campagne participative pour construire le mur lève 2 millions de dollars en 3 jours

Etats-Unis : une campagne participative pour construire le mur lève 2 millions de dollars en 3 jours© CARLOS GARCIA RAWLINS Source: Reuters
Des ouvriers tracent une ligne au sol alors qu’ils travaillent sur le mur à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis à Tijuana au Mexique, le 13 décembre 2018.

Frustré de voir le financement de la construction du mur à la frontière mexicaine bloquée par le Congrès depuis des mois, un vétéran a lancé une campagne participative pour lever des fonds. En trois jours, il a récolté plus de 2 millions de dollars.

Bloqués par le Congrès, à majorité démocrate, les fonds nécessaires à la construction du mur à la frontière avec le Mexique pourraient-ils venir directement des électeurs de Donald Trump ? C'est en tout cas le souhait de Brian Kolfage, un vétéran de 37 ans qui a lancé une campagne de levée de fonds sur le site Gofundme, intitulée «We The People Will Fund The Wall (Nous le peuple, financerons le mur)».

Une initiative qui a connu un franc succès : en trois jours à peine, plus de 2 millions de dollars ont été récoltés. «C'est aux Américains de mettre la main à la poche et de faire avancer ce projet. Si les 63 millions de personnes qui ont voté pour Donald Trump promettent 80 dollars, nous pouvons construire le mur», soutient Brian Kolfage.

Alors que Donald Trump estime à 5 milliards les fonds nécessaires à la construction du mur, un objectif de 1 milliard de dollar a été fixé pour la campagne d'appel aux dons, qui correspond à la limite du site. «Nous travaillons à la faire augmenter», explique le vétéran. Il précise que son projet est on ne peut plus sérieux, donnant des gages de bonne foi, et ajoute avoir déjà contacté l'administration Trump pour savoir comment lui remettre les fonds.

Promesse phare de la campagne du milliardaire, la construction du mur est au point mort, à tel point que Donald Trump menace régulièrement un «shutdown» du gouvernement si son financement n'est pas accepté. Le 19 décembre, il a expliqué sur Twitter que le Mexique payait indirectement pour le mur à travers les nouveaux accords Nafta, dont il a récemment renégocié les termes.

Lire aussi : Mur à la frontière mexicaine : huit prototypes ont été présentés à Donald Trump (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»