Mur à la frontière mexicaine : huit prototypes ont été présentés à Donald Trump (PHOTOS)

Mur à la frontière mexicaine : huit prototypes ont été présentés à Donald Trump (PHOTOS)© Kevin Lamarque Source: Reuters
Donald Trump devant un prototype de mur le 13 mars 2018 près de San Diego en Californie.

Le président américain Donald Trump s'est rendu le 13 mars en Californie afin d'examiner huit prototypes du mur qu'il souhaite faire construire à la frontière sud des Etats-Unis. Le gouverneur de l'Etat l'a invité à préférer la construction de ponts.

Le président américain Donald Trump a effectué un déplacement en Californie le 13 mars afin de passer en revue différents modèles du mur qu'il entend faire construire à la frontière avec le Mexique.

Contre les «incroyables grimpeurs»

Dans ce territoire politiquement hostile, le président s'est affiché aux côtés des huit prototypes érigés près de la ville de San Diego et qui ont coûté plus de 300 000 dollars chacun. Il a expliqué aux journalistes présents qu'un véritable mur arrêterait «99%» des immigrants illégaux qui tentent de traverser la frontière depuis le Mexique. Il a en outre précisé que l'ouvrage devait être suffisamment haut pour empêcher ces «incroyables grimpeurs», des «alpinistes professionnels», de le franchir.

Mur à la frontière mexicaine : huit prototypes ont été présentés à Donald Trump (PHOTOS)© Kevin Lamarque Source: Reuters
Donald Trump devant quelques prototypes du mur, en Californie, le 13 mars 2018.

La construction d'un mur entre les Etats-Unis et le Mexique est l'une des principales promesses de campagne du magnat de l'immobilier et un vrai marqueur de sa politique d'immigration. La Maison Blanche réclame 18 milliards de dollars au budget américain afin de mener à bien le projet.

En janvier 2017, Donald Trump a signé un décret ordonnant la «construction d'un mur physique». RT y a consacré un reportage en janvier 2018.

Ce, mur, qui doit être «physiquement imposant» et «esthétiquement plaisant», rencontre une forte opposition, notamment dans les Etats frontaliers. La visite de Donald Trump a d'ailleurs été jalonnée de manifestants qui arboraient des pancartes hostiles au projet et appelaient à construire «des ponts, pas des murs». 

Mur à la frontière mexicaine : huit prototypes ont été présentés à Donald Trump (PHOTOS)© John Gastaldo Source: Reuters
Des manifestants scandent des slogans hostiles à la politique migratoire du président américain.

Une dialectique qu'a volontiers repris à son compte le gouverneur de l'Etat de Californie, Jerry Brown, notoirement hostile au président Trump, notamment sur les questions climatiques et de politique migratoire. Après que le président américain a vilipendé son bilan dans l'Etat, le gouverneur a répondu sur Twitter, en appelant Donald Trump à construire «des ponts plutôt que des murs».

Lire aussi : «Incompatible avec la souveraineté» : les Etats-Unis se retirent du Pacte mondial sur la migration 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter