Un mannequin Playboy arrêté pour avoir posé nue devant le Vatican (PHOTOS)

Un mannequin Playboy arrêté pour avoir posé nue devant le Vatican (PHOTOS)© Capture d'écran du site www.marisapapen.com

La top model Marisa Papen s'est une nouvelle fois mise en scène nue devant un édifice religieux. Cette fois, c'est à Rome qu'elle s'est fait photographier, ici en portant un crucifix, là assise sur des bibles, devant la basilique Saint-Pierre.

Le mannequin belge de Playboy Marisa Papen a été arrêtée pour une séance de photo peu orthodoxe à Rome, comme le rapporte notamment le tabloïd britannique The Sun. Sur l'un des clichés, elle apparaît, nue, traînant une grande croix de bois dans la rue, avec la basilique Saint-Pierre en fond ; sur un autre, on la voit assise (toujours nue) sur une pile de bibles, sur la célèbre place Saint-Pierre.

«Je suis en train de mettre mon pantalon quand tout à coup deux voitures "Polizia" se dirigent rapidement vers nous. Quatre autres flics nous approchent en courant. En tenant fermement leurs matraques. "Passeport s'il vous plaît !!!!!"», a écrit Marisa Papen, relatant son arrestation sur son blog

Le modèle a été arrêté avec le photographe australien Jesse Walker et, selon le Sun, ils ont été détenus pendant 10 heures. Après leur libération, les autorités auraient fouillé leur location Airbnb et trouvé une croix en bois, une couronne d'épines, du faux sang et d'autres accessoires à caractère religieux.

Un mode d'action devenu marque de fabrique

Ce n’est pas la première fois que le mannequin et le photographe se retrouvent derrière les barreaux pour des séances photos controversées. Marisa Papen avait déjà été arrêtée en Egypte pour avoir posé nue au complexe du temple de Karnak et avait provoqué l'indignation en montrant son sexe alors qu'elle portait une burqa à l'intérieur de la mosquée Sainte-Sophie à Istanbul, en Turquie. Elle a également posé nue devant le Mur des Lamentations à Jérusalem.

Marisa Papen ne voit aucun problème à poser nue dans ou à proximité de sites religieux. Elle estime même que les institutions cléricales «sont motivées par l'argent et sont sans âme». Elle pointe en outre les cas d'abus sexuels commis par des clercs. «Imaginez si le Vatican était un endroit qui aidait réellement les gens. Imaginez si toutes ces immenses églises ouvraient leurs portes aux personnes dans le besoin. Pour les nourrir et leur donner un abri. Un véritable lieu de lumière, d'amour et de chaleur», a encore commenté Marisa Papen après son happening devant le Vatican.

Lire aussi : Une top-model pose nue devant le Mur des Lamentations et s'attire les foudres des rabbins (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter