Une autre nuit de bombardements meurtriers dans l’Est de l’Ukraine

Une maison détruite par les bombardements Source: RIA NOVOSTI
Une maison détruite par les bombardements

Les villes du Donbass essuient de nouveaux tirs meurtriers de la part de l’armée ukrainienne, annoncent les autorités de la République autoproclamée de Donetsk. La vie de cinq habitants a été emportée, dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 août.

Les bombardements de Kiev ont fait des morts, des blessés et de nouvelles destructions. Les victimes des tirs sont principalement des civils, parmi lesquels on compte cinq morts et sept blessés. Par ailleurs, plusieurs bâtiments à Donetsk et Gorlovka ont été endommagés.

Les représentants de l’OSCE sont arrivés sur les sites des bombardements pour examiner les dommages et les types d’obus.

Entretemps, les autorités ukrainiennes se sont réservé le droit d’utiliser des pièces d’artillerie de plus de 100 mm sur la ligne de démarcation «en cas de menace», a annoncé le président de l’administration du président ukrainien, Alexandre Motouziakine, alors que les accords de Minsk prévoient le retrait des armes de ce calibre.

Une nouvelle offensive de Kiev?

Après l’intensification des tirs, les militaires ukrainiens ont rassemblé des troupes et du matériel vers la ligne de démarcation, ont annoncé les autorités de la République populaire de Donetsk.

Le porte-parole du ministère de la Défense de la République, Edouard Bassourine, a déclaré que l’armée ukrainienne avait préparé 435 chars, 132 lance-roquettes et 830 pièces d’artillerie et mortiers. Selon ces données, le commandement des forces ukrainiennes a rassemblé trois groupes de frappe près de la ligne de démarquage.

Selon lui, le rassemblement d’une telle quantité d’armements interdits par les accords de Minsk montre que Kiev se prépare pour une nouvelle phase des combats à grande échelle. Il a appelé la communauté internationale à entreprendre les mesures nécessaires pour prévenir une nouvelle phase des actions de combats.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales