Deux ONG pro-palestiniennes primées par la France, l'ambassade d'Israël «choquée»

Deux ONG pro-palestiniennes primées par la France, l'ambassade d'Israël «choquée»© Mohamed Abed
Un jeune Palestinien lors d'une manifestation qui s'est déroulée le 4 avril 2018 à proximité de la frontière israélienne dans la bande de Gaza.
Suivez RT France surTelegram

Deux ONG qui défendent la Palestine, l'israélienne B'tselem et la palestinienne Al-Haq, sont dans le viseur des relais d'Israël en France. L'ambassade de l'Etat hébreu se dit «choquée» que la France leur décerne un Prix des droits de l’homme.

A l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) de France a pris la décision d’honorer plusieurs associations pour leur engagement.

Parmi les lauréats 2018, deux associations ont attiré l'attention de l'ambassade d'Israël en France et d'une organisation juive française : l'israélienne B'tselem (Centre d’information israélien sur les droits de l’homme dans les territoires occupés) et la palestinienne Al-Haq (qui opère en Cisjordanie).

L'ambassade d'Israël choquée qu'une des associations prône le boycott

Opposée à l'occupation israélienne dans les Territoires palestiniens, la première a vu son directeur, Hagai Elad, accusé de «traître» par des élus israéliens du Likoud pour avoir plaidé la cause palestinienne devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

La deuxième est elle accusée de collaborer avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), qualifié de groupe terroriste par l'Union européenne et Israël, notamment. Ce 6 décembre, l'ambassade d'Israël en France s'est ainsi dite «choquée» que le prix des droits de l’homme décerné par les autorités françaises puisse être remis à l’organisation palestinienne Al Haq «qui est liée à l’organisation terroriste FPLP, et qui prône ouvertement le boycott d’Israël».

«La France va décerner le prix des droits de l'homme à Al-Haq en dépit des liens de son chef Jabarin avec l'organisation terroriste FPLP et de ses activités de boycott d'Israël (interdites en France) et à B'Tselem dont le CEO a déclaré "partager les mêmes valeurs que Al-Haq"», a pour sa part estimé l'association AJC Paris, qui se présente comme le bureau français de la plus importante organisation juive américaine à l'international.

Philippe Meyer, le président de l'Ordre indépendant du B'nai B'rith France, une des plus vielles organisations juives au monde, s'est également indigné de la décision française et a commenté : «Lutter contre l’antisémitisme, c’est lutter contre l’antisionisme.»

Lire aussi : «Tu l'as eu» ce «fils de p***» : la vidéo choc de soldats israéliens tirant sur des Palestiniens

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix