Que contient le clip anti-immigration de l'équipe de Trump que même Fox News a censuré ? (VIDEO)

- Avec AFP

Que contient le clip anti-immigration de l'équipe de Trump que même Fox News a censuré ? (VIDEO)© Jose Cabezas Source: Reuters
Migrants regroupées en caravane, partis du Salvador en direction des Etats-Unis le 31 octobre 2018.

La chaîne Fox News, souvent favorable à Donald Trump, a retiré de son antenne un clip électoral des républicains. Une décision intervenue après NBC, Facebook et CNN, qui a même qualifié ce spot électoral de «raciste».

La chaîne américaine conservatrice Fox News, dont plusieurs présentateurs affichent leur soutien à Donald Trump, a retiré de l'antenne un clip de campagne des équipes du président américain en faveur du camp Républicain. Il dressait un parallèle entre un criminel mexicain et les convois de migrants clandestins en route vers la frontière américaine. «Après examen, Fox News a retiré la publicité hier et elle n'apparaîtra plus ni sur Fox News ni sur Fox Business Network», a fait savoir la présidente de la vente d'espaces publicitaires de la chaîne, Marianne Gambelli, dans un message transmis le 5 novembre à l'AFP, à la veille des cruciales élections parlementaires de mi-mandat

La chaîne NBC en avait fait autant et Facebook avait déclaré à l'AFP avoir également retiré cette publicité de sa plateforme. CNN avait de son côté refusé de diffuser ce spot dès le moment où il a été soumis à sa régie publicitaire et l'a qualifié de «raciste».

Donald Trump avait de son côté tweeté ce clip dès le 31 octobre.

La publicité commence par des images de Luis Bracamontes, ressortissant mexicain condamné à mort en avril 2018 pour le meurtre de deux policiers en 2014. L'affaire avait attiré l'attention des médias car Luis Bracamontes avait accueilli le verdict de culpabilité en riant, promettant de s'échapper de prison et de «tuer plus de flics bientôt».

Dans cette publicité électorale, les images du tueur sont accompagnées de messages tels que «les démocrates l'ont laissé entrer dans notre pays» et «les démocrates l'ont laissé y rester», même si ces deux affirmations sont inexactes. Luis Bracamontes a commis dix infractions entre 2003 et 2009, or neuf d'entre elles l'ont été durant les mandats de George W. Bush, mais elles n'ont pas conduit à son expulsion. En outre, il a été libéré de prison en 1998 par un shérif républicain, Joe Arpaio pour «raisons inconnues». Plusieurs fois expulsé, il est toujours revenu illégalement sur le sol américain.

Qui d'autre les démocrates laisseraient-ils entrer ?

Le spot de campagne de Donald Trump enchaîne sur des images des convois de migrants qui font actuellement route, depuis le Mexique, vers la frontière méridionale des Etats-Unis. Il montre aussi des migrants enfonçant des portes grillagées. «Qui d'autre les démocrates laisseraient-ils entrer ?», interroge la réclame, évoquant le scénario d'une victoire électorale des démocrates lors des mid-terms du 6 novembre.

Interrogé par des journalistes sur le caractère potentiellement choquant de ce message vidéo, le président, qui a fait du danger posé par l'immigration illégale son principal thème de campagne, a répondu : «Beaucoup de choses sont choquantes. Vos questions sont souvent choquantes.»

Lire aussi : Donald Trump et Barack Obama : les deux hommes forts du mi-mandat américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter