La Russie va procéder à des tirs de missiles près de la Norvège en plein exercice de l'OTAN

La Russie va procéder à des tirs de missiles près de la Norvège en plein exercice de l'OTAN© Ministère de la Défense russe Source: www.globallookpress.com
Tirs de missiles russes (image d'illustration).

Moscou va réaliser des exercices de tirs de missiles dans les eaux internationales au large de la Norvège, alors que l’OTAN y mène l'exercice Trident Juncture 18, ses plus grandes manœuvres militaires depuis la guerre froide.

Les militaires russes se préparent à des exercices de tirs de missiles qui auront lieu du 1er au 3 novembre dans les eaux internationales bordant la Norvège, où a lieu l'exercice «Trident Juncture 18» de l’OTAN. 50 000 troupes, 10 000 véhicules, 250 avions et 65 navires d'une trentaine de pays participent à ces manœuvres, les plus grandes de l'Alliance depuis la guerre froide. 

«[Les militaires russes] opéreront dans les eaux internationales et nous ont prévenus selon les usages», a expliqué le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg. «Nous avons été informés la semaine dernière de la programmation de tirs de missiles russes au-delà des côtes», a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse le 30 octobre. «La Russie dispose de forces significatives, de forces navales dans la région, et ils y exercent souvent leurs capacités maritimes au large des côtes norvégiennes», a-t-il ajouté.

«L'OTAN est prête et capable de protéger tous ses alliés»

L’Alliance atlantique annonce toutefois qu'elle surveillera «de près» les essais et qu'elle attend des Russes qu’ils agissent de manière «professionnelle», selon les propos tenus par Jens Stoltenberg.

Mais ces propos du secrétaire général de l’OTAN n’ont pas réussi à apaiser les angoisses d’autres responsables de l’organisation transatlantique. Jedrzej Tomczak, le conseiller politique de la délégation polonaise de l'OTAN a tiré la sonnette d’alarme, qualifiant les essais d'«escalade délibérée», tout en assurant de la nature «défensive» des exercices de l’OTAN. «La Russie a tout à fait le droit de le faire. Mais ne nous y trompons pas. Cela démontre clairement une attitude et des intentions», a-t-il publié sur Twitter.

Moscou, pour sa part, a qualifié d'«agressifs» les exercices militaires tenus de manière répétée à ses frontières par l'OTAN, estimant qu'ils portaient atteinte à la sécurité dans la région.

Cette démonstration de force militaire est clairement anti-russe

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères russes, publié le 25 octobre, s'est plaint des conséquences de cette opération : «Malgré les tentatives maladroites des représentants de l’alliance de qualifier ces activités militaires de défensives, cette démonstration de force militaire est clairement anti-russe.»

«Cela affecte de manière négative la sécurité des pays voisins et ne conduira qu’à la détérioration de la situation politico-militaire [de la région]», pouvait-on encore lire dans le texte.

Auteur: RT France

Lire aussi : L'OTAN lance en Norvège son plus grand exercice militaire depuis la fin de la guerre froide

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»