Le FSB démantèle une cellule de Daesh qui préparait des attentats à Moscou

Le FSB démantèle une cellule de Daesh qui préparait des attentats à Moscou© FSB Source: Sputnik
Membres du FSB en opération (image d'illustration).

Six membres présumés d'une cellule de Daesh ont été arrêtés à Moscou. Selon le FSB, ils préparaient des attaques à l'arme à feu et aux explosifs dans la capitale russe.

Le Service fédéral de sécurité (FSB) de la Fédération de Russie a annoncé ce 26 octobre avoir arrêté six membres présumés d'une cellule de l'Etat islamique. Ceux-ci projetaient plusieurs attaques à Moscou.

Dans son communiqué, le FSB annonce que les six individus «envisageaient de mener des attaques terroristes d'envergure à Moscou, utilisant à la fois des armes à feu et des engins explosifs artisanaux». Ils auraient reçu des instructions directement depuis la Syrie, plus précisément de «barons de l'Etat islamique originaires d'Asie centrale», selon un communiqué de l'agence Tass.

Le groupe aurait en outre bénéficié de transferts d'argent depuis l'étranger ainsi que de financements liés à des activités criminelles locales. 

Au cours des perquisitions réalisées par le FSB sur les lieux de l'interpellation, plusieurs armes automatiques ont été retrouvées, ainsi que de l'argent liquide, des dispositifs de communication ou encore des instructions pour assembler des bombes artisanales. 

Le 10 septembre dernier, le FSB avait déjà annoncé avoir arrêté un membre de Daesh. Celui-ci aurait projeté de s'en prendre à un leader du Donbass pour le compte des autorités ukrainiennes. Quelques jours plus tôt, le groupe terroriste avait déjà revendiqué une série d'attaques perpétrées en Tchétchénie contre la police. En avril, un membre de Daesh qui préparait une attaque contre le siège du FSB dans la ville de Stavropol (sud de la Russie) avait été abattu. 

Pour la seule année 2017, d'après le FSB, 78 terroristes ont été neutralisés et quelque 1 000 suspects interpellés. Plus de 17 500 étrangers se sont vu refuser l'entrée sur le territoire de la Fédération de Russie. Et selon le renseignement russe, 18 attaques terroristes ont été déjouées en 2017.

L'Etat islamique a vu ses prétentions territoriales quasiment réduites à néant en Syrie, mais semble conserver ses ambitions internationales. La Russie, activement impliquée dans la lutte contre le djihadisme en Syrie, fait régulièrement l'objet de menaces de la part du groupe terroriste.

Lire aussi : La France rapatriera les enfants de djihadistes des camps d'Irak et de Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»