Syrie : deux postes-frontières rouvrent, l'un à la frontière jordanienne, l'autre près du Golan

- Avec AFP

Syrie : deux postes-frontières rouvrent, l'un à la frontière jordanienne, l'autre près du Golan© LOUAI BESHARA Source: AFP
Quneitra, le seul point de passage entre la Syrie et le territoire sous contrôle israélien a rouvert le 15 octobre 2018. Deux jeeps blanches des Nations unies ont pénétré dans le territoire sous contrôle israélien.

Deux points de passage frontaliers ont rouverts en Syrie : celui séparant le pays de la partie du Golan occupée par Israël, ainsi que celui qui est à la frontière avec la Jordanie après la reprise par Damas de plusieurs pans de son territoire.

Deux points de passage frontaliers, celui de Qouneitra, entre la Syrie et la partie du Golan occupée par Israël, et celui séparant la Syrie de la Jordanie ont rouvert après plusieurs années de fermeture en raison de la guerre. La réouverture de ces passages est un nouveau signe de la reprise en main de son territoire par le gouvernement syrien, soutenu par la Russie, l'Iran et le Hezbollah libanais.

Résultat d'un accord annoncé le 12 octobre entre les Nations unies, Israël et la Syrie, deux véhicules blancs de l'ONU ont franchi la barrière qui a été ouverte devant eux du côté israélien du point de passage de Qouneitra. Cette réouverture a été rendue possible après la reprise par les forces gouvernementales syriennes, appuyées par la Russie, de la quasi-totalité de la province syrienne de Qouneitra. Dans un premier temps, le point de passage, par lequel les Druzes syriens vivant du côté israélien du Golan transitaient pour aller étudier ou se marier en Syrie et pour vendre leurs denrées, servira seulement aux opérations des Casques bleus de l'ONU, a fait savoir l'armée israélienne.

Israël, toujours officiellement en guerre avec la Syrie, occupe, depuis 1967, la majeure partie du plateau du Golan, annexée en 1981. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. L'autre réouverture du jour est celle du principal point de passage entre la Syrie et la Jordanie, autrefois vital pour le transit de marchandises au Moyen-Orient, qui était fermé depuis trois ans.

Encadrées par important dispositif policier, les grilles en métal noir de ce poste-frontière, appelé Nassib du côté syrien et Jaber du côté jordanien, ont été rouvertes pour laisser entrer en Syrie plusieurs voitures avec des plaques d'immatriculation jordaniennes. Pour Imad Sarihine, un chauffeur de taxi jordanien interrogé par l'AFP, la réouverture du poste-frontière est «une grande joie» qui va permettre d'atténuer «les difficultés économiques» suscitées par sa fermeture en 2015. Elle avait porté un coup dur à l'économie jordanienne, isolant commercialement le pays, pauvre en hydrocarbures et très dépendant de l'aide internationale. En juillet, les autorités syriennes, aidées de leur allié russe, avaient repris la région bordant la frontière jordanienne, contrôlée alors par des groupes rebelles.

Après plus de sept ans de conflit, Damas a repris une large partie du territoire syrien, mais ne contrôle encore que la moitié des 19 points de passage avec ses voisins, le Liban, la Jordanie, l'Irak et la Turquie.

Lire aussi : «Nous n’abandonnerons pas le choix du djihad» : le groupe Tahrir al-Cham refuse d'évacuer Idleb

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»