Les suspects de l'affaire Skripal à RT : «Nous ne sommes pas des agents» (INTERVIEW EXCLUSIVE)

Les suspects de l'affaire Skripal à RT : «Nous ne sommes pas des agents» (INTERVIEW EXCLUSIVE)© RT
Capture d'écran de l'interview accordée par les deux hommes présentés par Londres comme les suspects de l'affaire Skripal.

Dans une interview accordée à la rédactrice en chef monde de RT, les deux hommes présentés par les services britanniques comme les suspects de l'affaire Skripal assurent ne pas être des agents de Moscou. Et disent craindre pour leur vie.

Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, les deux hommes accusés par Londres d'avoir empoisonné en Angleterre l'ancien agent double Sergeï Skripal, sa fille Ioulia et un agent de police britannique, ont été interviewés par la rédactrice en chef monde de RT, Margarita Simonian. D'ailleurs, selon Margarita Simonian, ce sont eux qui l'ont contactée.

Les deux ressortissants russes, dont les noms et visages ont été diffusés par la police britannique la semaine dernière, nient en bloc leur responsabilité dans cette affaire et se disent victime d'une méprise. Que faisaient-ils alors début mars dans la ville de Salisbury, à une centaine de kilomètres de Londres, où Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia ont été victimes d'empoisonnement, le 4 mars ?

Dans l'entretien, diffusé le 13 septembre, les deux hommes déclarent s'être rendus à Salisbury en tant que touristes. Ils confient également que leurs noms sont bien Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, noms communiqués par Londres qui les accuse d'être des agents du renseignement militaire russe, ce que Moscou a toujours démenti, assurant qu'il s'agit de civils. «Nos amis nous avaient suggéré depuis longtemps de visiter cette ville», déclarent-ils dans l'interview, pour expliquer leur présence à Salisbury, Alexandre Petrov ajoutant qu'ils voulaient découvrir la célèbre cathédrale de la ville. 

Les suspects de l'affaire Skripal à RT : «Nous ne sommes pas des agents» (INTERVIEW EXCLUSIVE)© Metroplitan Police / Global Look Press
Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov à Salisbury

Les suspects de l'affaire Skripal à RT : «Nous ne sommes pas des agents» (INTERVIEW EXCLUSIVE)© Metroplitan Police / Global Look Press
Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov à Salisbury

«Nous sommes arrivés [au Royaume-uni] le 2 mars, ensuite nous nous sommes rendus à la gare pour consulter les horaires de train. Nous sommes arrivés à Salisbury le 3 mars et nous avons essayé de nous balader en ville, mais nous n'avons pas traîné plus d'une demi-heure, car la neige avait tout recouvert [...] Nous étions trempés. Nous avons pris le train le plus tôt possible pour retourner [à Londres]», détaille Alexandre Petrov.

Si la police britannique affirme que les deux hommes ont été vus non loin de la maison des Skripal à Salisbury, Alexandre Petrov fait valoir : «Nous nous sommes peut-être approchés de la maison des Skripal à un moment, mais nous ne savons pas où elle se trouve.»

Les suspects de l'affaire Skripal à RT : «Nous ne sommes pas des agents» (INTERVIEW EXCLUSIVE)© Toby Melville Source: Reuters
La cathédrale de Salisbury, en Angleterre.

Sont-ils, enfin, des «officiers du service de renseignement militaire russe, le GRU», comme l'assurent les autorités britanniques ? «Non», martèlent Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov. Les deux hommes travaillent, selon leurs dires, dans le domaine de la nutrition sportive.

Auteur: RT France

«Nous avons peur pour nous, pour notre vie, pour nos proches»

«Vous avez l'air particulièrement tendus», fait remarquer Margarita Simonian aux deux hommes lors de l'interview, ce à quoi Rouslan Bochirov répond par une question : «Comment vous sentiriez-vous après tout ça, vous ?» Et le ressortissant russe d'ajouter que l'enquête sur l'empoisonnement des Skirpal avait «ruiné [leur] vie».

«Aujourd’hui, vous appelez et décidez de parler aux médias. Pourquoi ?», demande Margarita Simonian aux deux individus recherchés par les autorités britanniques. «Pour qu’on nous protège», répond Rouslan Bochirov. L'homme confie qu'Alexandre Petrov et lui, désormais, ont peur. «Peur de quoi», leur demande Margarita Simonian. «Nous avons peur pour nous, pour notre vie, pour nos proches, pour les gens qui nous connaissent», fait savoir Rouslan Bochirov.

DECOUVREZ L'INTERVIEW INTEGRALE EN EXCLUSIVITE SUR RT FRANCE

Lire aussi : La rédactrice en chef monde de RT a interviewé les deux «suspects» de l'affaire Skripal

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter