L'armée israélienne reconnaît avoir mené plus de 200 frappes en Syrie en deux ans

L'armée israélienne reconnaît avoir mené plus de 200 frappes en Syrie en deux ans© Amir Cohen Source: Reuters
Un avion de combat israélien F15 en exercice, novembre 2017, illustration

Tsahal n'admet pas souvent ses incursions en Syrie mais cette fois, l'armée israélienne reconnaît qu'elle a frappé à plus de 200 reprises le territoire syrien ces deux dernières années. Selon elle, il s'agissait de détruire des cibles iraniennes.

Lors d'une conférence de presse, le 4 septembre, l'armée israélienne a annoncé qu'elle avait frappé à 202 reprises le territoire syrien depuis 2017. Selon cette déclaration rapportée par Reuters, ces frappes avaient pour cibles des positions iraniennes. De l'aveu même de Tsahal, un total de 792 missiles et bombes auraient été larguées en Syrie.

L'Etat hébreu accuse régulièrement Téhéran de vouloir s'implanter durablement sur une partie du territoire syrien afin d'y déployer son contingent militaire.

Dans un rapport rendu aux autorités israéliennes, le chef de l'état-major de Tsahal, Gadi Eisenkot, a estimé que la République islamique d'Iran restait à ses yeux déterminée à faire rentrer des armes en Syrie et à y établir des bases aériennes, ainsi que des contingents spécialisés dans le renseignement militaire.

Tout en relevant qu'il s'agissait toujours d'une menace sérieuse, Tsahal s'est par ailleurs félicitée du fait que le Hezbollah, estimé proche du pouvoir iranien, ne dispose pas des capacités nécessaires pour effectuer des frappes précises sur Israël depuis la Syrie. Du moins, pour le moment.

De son côté, Damas a accusé à plusieurs reprises Israël de violer sa souveraineté et d'aider les groupes terroristes qui opèrent sur son territoire. Le 4 septembre, la défense aérienne syrienne a répondu à des attaques attribuées à Israël, dans les provinces de Hama et de Lattaquié, selon l'agence de presse syrienne Sana. Ces frappes ont fait un mort et au moins quatre blessés. 

Auteur: لوكالة العربية السورية للأنباء

Lire aussi : Israël menace de s'en prendre à des cibles iraniennes en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter