L'attaque au couteau d'Amsterdam découle d'«insultes» proférées contre l’islam

L'attaque au couteau d'Amsterdam découle d'«insultes» proférées contre l’islam© Yves Herman Source: Reuters
La garde centrale d'Amsterdam.

L'homme, qui a grièvement blessé deux touristes américains à Amsterdam le 31 août et qui serait un jeune Afghan, a déclaré avoir réalisé cette attaque en raison «insultes» proférées contre l'islam aux Pays-Bas, selon la justice néerlandaise.

Selon des procureurs néerlandais cités ce 3 septembre par l'agence Reuters, l'individu qui a attaqué au couteau deux touristes américains à la gare centrale d'Amsterdam le 31 août, a déclaré avoir désigné ses victimes au hasard et avoir réalisé son geste en raison d'insultes proférées contre l'islam aux Pays-Bas. 

L'assaillant a été identifié par la chaîne RTL Nieuws comme Jawed S., un Afghan de 19 ans résidant en Allemagne, qui a voyagé jusqu'à Amsterdam pour réaliser son attaque. Il aurait mentionné, s'agissant des offenses faites à Dieu, au Coran et au prophète Mahomet réalisées selon lui aux Pays-Bas, le nom du leader populiste Geert Wilders, chef du parti anti-immigration et anti-islam néerlandais PVV (Parti pour la liberté). Il n'aurait toutefois pas fait référence au concours de caricatures du prophète de l'islam Mahomet que Geert Wilders comptait organiser et auquel il a finalement renoncé au vu de l'importance des menaces qu'il a reçues.

Ce 1er septembre, la mairie de la capitale néerlandaise avait déclaré que l'assaillant avait des «motivations terroristes». 

Deux Américains ont été grièvement blessés à l'arme blanche au cours de cette attaque, avant que l'agresseur ne soit à son tour blessé par balle par les forces de l'ordre. 

La veille du drame, dans un communiqué publié sur internet, des Taliban afghans avaient appelé à perpétrer des attaques contre les soldats néerlandais, après que Geert Wilders a annoncé vouloir organiser un concours de caricatures de Mahomet.

Lire aussi : Attaque au couteau à Amsterdam : deux blessés selon un premier bilan, l'assaillant présumé maîtrisé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter