Le service militaire obligatoire bientôt rétabli au Maroc

Le service militaire obligatoire bientôt rétabli au Maroc © ABDELHAK SENNA / AFP POOL Source: AFP
Le roi marocain Mohammed VI passe en revue un régiment de la gendarmerie royale à Rabat le 14 mai 2006 (image d'illustration).

12 ans après sa suppression, la conscription est de retour au Maroc. Dans un communiqué officiel publié le 20 août, Rabat explique que la mesure vise notamment à améliorer «l’intégration dans la vie professionnelle et sociale» des jeunes.

Dans un communiqué publié le 20 août par le palais royal, les autorités marocaines ont annoncé le retour du service militaire obligatoire d’un an pour les hommes et femmes âgés de 19 à 25 ans. Supprimé en 2006, il concernait les hommes de 20 à 35 ans et était ouvert sur la base du volontariat aux jeunes femmes célibataires âgées entre 20 et 27 ans sans enfant à charge. 

Présenté en Conseil de gouvernement, puis adopté au cours d'un conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le projet de loi prévoyant son rétablissement sera débattu au Parlement en octobre prochain.

Une mesure à caractère social

Rabat justifie le rétablissement de cette mesure par la nécessité d’améliorer «l'intégration dans la vie professionnelle et sociale» des jeunes. Elle a été annoncée en même temps qu’une réforme de l’éducation qui prévoit notamment de scolariser les enfants à partir de quatre ans et de rendre l’enseignement obligatoire jusqu’à 16 ans.

Dans un discours à la nation prononcé en début de soirée, Mohammed VI a fait part de sa «consternation» face au taux de chômage élevé des jeunes. «Il est inconcevable quun jeune sur quatre soit au chômageen dépit du niveau de croissance économique atteint globalement par le Maroc. Et ces chiffres sont plus dramatiques en milieu urbain», a déploré le souverain marocain.

A l’instar des autres pays de la rive sud de la Méditerranée, le chômage des jeunes est particulièrement élevé au Maroc. Une situation sociale à l'origine de nombreux mouvements de protestation, notamment dans les régions restées en marge du développement économique.  

Maroc : affrontements lors d'une manifestation de solidarité avec la ville sinistrée de Jerada

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter