Washington : suprémacistes blancs et antifascistes défilent sous haute surveillance (VIDEO)

Un rassemblement de suprémacistes blancs se tient ce 12 août devant la Maison Blanche. La veille, plusieurs milliers de personnes ont commémoré à Charlottesville la mort d’une femme fauchée par une voiture lors d'une manifestation l'an dernier.

A l’appel de l'organisation Unite the right (Unissons la droite), plusieurs centaines de suprémacistes blancs sont attendus ce 12 août au niveau du square Lafayette, en face de la Maison Blanche, afin de «défendre les droits de la population blanche» aux Etats-Unis. Sur place, un important dispositif de sécurité a été déployé pour éviter les heurts.

Déjà présents sur les lieux où doit se dérouler le rassemblement, quelques 300 contre-manifestants, dont des antifascistes, ont exigé la dissolution du mouvement. «Nous resterons ici jusqu'à ce que ces forces fascistes soient parties, peu importe le temps que cela prendra», a déclaré l’un d’entre eux à l'agence américaine  Associated Press (AP).  

De leur côté, plusieurs sympathisants de Unite The Right ont été aperçus à la périphérie de Washington, drapeau américain à la main, en train de se rendre sur les lieux du rassemblement. Son organisateur, Jason Kessler, a annoncé qu'entre 100 à 400 personnes devraient prendre part au rassemblement.

La veille de ce rassemblement, une manifestation de commémoration s'est tenue à Charlottesville sous très haute surveillance policière. Un an plus tôt, dans cette même ville, une femme âgée de 32 ans avait été volontairement fauchée par une voiture alors qu'elle manifestait contre la présence d'un rassemblement de suprémacistes blancs et de militants néo-nazis opposés au déboulonnage de statues représentant des personnages de la confédération sudiste, dont le général Lee. 

Pour éviter que ne se reproduisent les tensions vécues l'an passé, les autorités municipales avaient en amont refusé l'autorisation d'un rassemblement d'Unite the Right. Plusieurs images de la manifestation du 11 août montrent cependant que le rassemblement s'est déroulé sans incidents majeurs, malgré une ambiance parfois tendue.

Lire aussi : «Le racisme, c'est le mal» : Trump dénonce les suprématistes blancs, le KKK et les néo-nazis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter